Avebury : le village d’Angleterre aux menhirs

Visiter Avebury : le village traversé par les menhirs

Visiter Avebury : le village traversé par les menhirs !

Le site d’Avebury est beaucoup moins connu que Stonehenge. Il est pourtant situé non loin, à une quarantaine de kilomètres seulement. En Angleterre donc. Sa particularité : outre le fait que ce soit un petit village niché dans la campagne anglaise, il est traversé par des menhirs !

Il est donc possible de se rendre dans ce village pour s’y balader et observer ces étranges pierres érigées dans les prairies. Je reviens dans cet article sur Avebury, en indiquant comment il se « visite ». Mais également ce qu’il y a à voir autour. Ainsi que quelques conseils photo sur ce site que j’ai trouvé particulièrement photogénique.

La particularité d’Avebury

Avebury et ses menhirs au plus près des habitations

Avebury et ses menhirs au plus près des habitations

Je commence rapidement par donner quelques éléments sur la particularité de ce village, histoire de comprendre un peu ce dont on parle. Et vous allez sûrement apprendre un peu de vocabulaire au passage 🙂

A Avebury on peut découvrir facilement un certain nombre de « mégalithes ». Un mégalithe est un monument préhistorique qui peut être constitué d’une grande pierre (monolithe) ou d’un ensemble de grandes pierres. On doit ce terme au grec. Méga signifie « grand » et lithe : « pierre ». Il existe différents types de mégalithes, et on peut en découvrir plusieurs à Avebury, à savoir :

  • des cromlechs : un cromlech est un ensemble de monolithes formant un alignement, en général un cercle. Il en existe un immense qui entoure le village d’Avebury. Mais il faut se trouver en altitude pour s’en rendre vraiment compte !
  • des monolithes (ou menhirs), situés notamment au plus proche de certaines maisons du village.

Le site d’Avebury est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Avebury (et sa région) est connu également pour un tout autre phénomène : l’apparition régulière ces dernières décennies de crop circles dans les champs. Un « crop circle », ou cercle de culture en français, est un très grand motif formé dans des champs de céréales. Ceci en aplatissant les épis par zone. Ces motifs, pour la plupart géométriques, ne sont visibles que du ciel, et peuvent atteindre parfois une superficie de plusieurs hectares. Même si l’apparition de certains crop circles dans la région d’Avebury a été attribuée à des plaisantins, le phénomène en reste tout de même étrange et soumis aux controverses !

Se rendre à Avebury

La carte d'Avebury et les lieux mentionnés dans cet article

Avebury et les lieux mentionnés dans cet article

Avebury est donc un petit village du sud de l’Angleterre, niché dans le comté de Wiltshire. Il est situé non loin de Stonehenge (environ 40 km), ce qui permet de coupler facilement ces 2 visites lorsque l’on est dans cette région.

Pour la tranquillité de ses habitants (du moins je présume), il est obligatoire de se garer dans un parking extérieur au village. Celui-ci est payant : 7 livres par voiture en journée, mais 3 livres après 15h.

Un bon plan pour économiser 4 livres est donc de s’y rendre en fin d’après-midi. Pour le paiement il s’agit d’une machine automatique qui permet de délivrer un ticket, à mettre en évidence dans sa voiture.

Un des chemins qui permet de se balader dans Avebury

Un des chemins qui permet de se balader dans Avebury

Pour ma part, je n’ai pas pu valider le principe car je m’y suis rendu tôt le matin (vers 7h). Le parking était bien ouvert, mais la machine automatique qui délivre les tickets était cadenassée. Bref y aller très tôt m’a permis d’économiser le parking en toute honnêteté 🙂 . Mais si vous souhaitez prendre le risque de ne pas respecter l’obligation de se garer dans ce parking extérieur, ou tout simplement de ne pas payer, l’amende est de 50 livres !

Ce parking est indiqué « National Trust Car Park » sur Google Maps. On accède ensuite rapidement au village par un petit chemin, vers le Nord. C’est fléché et c’est à 5 minutes à pieds. L’entrée du parking se situe sur la route A4361 (Beckhampton Road). En venant de l’ouest, il se trouve environ 200 mètres avant le croisement avec la B4003 (la route qui mène vers le « centre » d’Avebury).

La visite d’Avebury

Le village d'Avebury et ses monolithes qui le traversent

Le village d’Avebury et ses monolithes qui le traversent

Cette visite consiste à se promener dans Avebury. Non pas dans les rues du village en lui-même, mais dans les prairies et chemins qui l’entourent, afin de découvrir les menhirs.

Il n’y a pas de réel itinéraire tracé, mais disons qu’on se laisse porter par les alignements de pierres et les petits chemins. Pour se rendre dans les prairies il faut passer par des barrières en bois prévues à cet effet. Il suffit alors soulever les loquets de fermeture pour passer.

Les moutons aux pieds des menhirs dans Avebury

Les moutons aux pieds des menhirs dans Avebury

Il est globalement possible de faire un tour en cercle, en suivant ce qu’il reste du fameux cromlech. J’avoue ne pas avoir fait tout le tour, mais plutôt un demi-cercle, en revenant ensuite par le centre du village. Durant ce circuit on se trouve donc parfois proche des habitations, et parfois proches des moutons 🙂 .

Pour la photo je recommande le point de vue depuis la Beckampton Road, peu après le croisement avec la B4003. Ce point de vue permet d’observer un alignement de pierres avec une jolie maison du village en arrière-plan.

A noter qu’il existe un manoir dans le village d’Avebury. Celui-ci se visite ainsi que ses jardins. La visite est payante (une dizaine de livres par personne). Je n’ai pas de retour d’expérience à faire sur cette visite, je me suis rendu à Avebury uniquement pour voir les monolithes !

Et dans les alentours proches ?

Un point intéressant avec le village d’Avebury, c’est qu’il y a quelques sites à voir aux alentours. Et quand je dis alentours, ce n’est vraiment pas loin car on peut même y accéder à pieds !

Le « Silbury Hill »

Le tumulus de Silbury Hill juste à côté d'Avebury

Le tumulus de Silbury Hill juste à côté d’Avebury

Il s’agit d’un gros talus de près de 40 mètres de haut. On l’aperçoit d’ailleurs d’un peu partout quand on est aux abords d’Avebury. Disons qu’il n’est pas si photogénique que ça, mais c’est un lieu chargé d’histoire.

Silbury Hill n’est pas qu’un simple talus. Il s’agit en fait d’un « tumulus », à savoir une butte artificielle construite par-dessus une sépulture. Celle-ci a été formée « à la main », à partir de terre et de pierres. La particularité du tumulus de Silbury Hill est qu’il est le plus grand d’Europe. Il date d’environ 5000 ans, et il a nécessité environ 250 000 m3 de terre et de pierres pour le combler. Un chantier pharaonique !

Il existe un parking tout près du site, au bord de la route A4. Mais disons qu’il n’y a pas grand intérêt à se garer là. La butte est visible depuis plein d’autres endroits, plus intéressants je trouve. J’y reviens après.

Le West Kennet Long Barrow

Le tombeau de West Kennet Long Barrow en Angleterre

Le tombeau de West Kennet Long Barrow

Il s’agit d’un tombeau néolithique datant d’environ 5500 ans. Il est constitué de 5 chambres dans lesquelles on peut entrer. Les restes de 46 corps y ont été retrouvés.

Son accès se fait depuis la route A4, quelques centaines de mètres après le parking du Silbrury Hill quand on vient de l’ouest. Cette fois, le parking consiste juste en une bande latérale sur le côté droit de la route (en venant de l’ouest). Il est gratuit.

Le chemin d'accès au West Kennet Long Barrow

Le chemin d’accès au West Kennet Long Barrow

Ensuite il reste à marcher une petite dizaine de minutes vers le sud, en suivant un chemin de champ. Ça grimpe un peu mais rien de bien méchant. Ce chemin permet de disposer également d’une belle vue sur le Silbury Hill. C’est d’ailleurs le point de vue que j’ai préféré, avec les champs de blé au premier plan.

Sur place la visite est rapide : quelques minutes suffisent. Le temps d’entrer dans la tombe et faire quelques photos de l’extérieur. J’ai trouvé ce lieu photogénique car il est vraiment isolé avec les champs derrière. En revanche l’intérieur de la tombe n’apporte rien sur le plan de la photo. De plus il fait beaucoup trop sombre !

Combiner Avebury, le Silbury Hill et le West Kennet Long Barrow sans reprendre la voiture

Il est possible d'accéder à pieds au Silbury Hill et le West Kennet Long Barrow depuis le parking d'Avebury

Il est possible d’accéder à pieds au Silbury Hill et le West Kennet Long Barrow depuis le parking d’Avebury

Le parking permettant de visiter Avebury et que j’ai mentionné plus haut, permet également d’accéder à pieds au « Silbury Hill » et au « West Kennet Long Barrow ». Il suffit alors de traverser la route depuis le parking et d’emprunter le chemin de champ. C’est fléché.

Il faudra néanmoins marcher 2 miles pour aller jusqu’au West Kennet Long Barrow. Ça fait donc un aller-retour à 4 miles, soit près de 7 kilomètres. Je ne l’ai pas fait comme ça, mais ça peut faire l’objet d’une randonnée sympa, et agrémentée des points d’intérêt évoqués ici.

Et en l’écrivant, je me dis que quitte à faire ça, autant se garer au petit parking du West Kennet Long Barrow et faire la randonnée en sens-inverse. A savoir aller au West Kennet Barrow, puis prendre la direction d’Avebury via le chemin de champ qui longe en partie la Silbury Hill. Puis visiter Avebury et faire le chemin en sens inverse. Vous pourrez alors économiser les 7 livres du parking 🙂

Mais aussi : le Cherhill White Horse

Le Cherhill White Horse à quelques kilomètres d'Avebury

Le Cherhill White Horse à quelques kilomètres d’Avebury

On change complètement du néolithique ici et des sites mentionnés plus haut. En effet le Cherhill White Horse date de la fin du XVIIIème siècle. Il s’agit d’un grand cheval blanc tracé sur une colline de la commune de Cherhill. D’où son nom.

Il a été tracé initialement par un docteur de la région : Dr Christopher Alsop. Ces dimensions sont d’une quarantaine de mètres de large comme de haut. A noter que sa forme a un peu évolué depuis son origine. Quant à son but précis, apparemment c’est flou. Mais disons que ce n’est pas le seul cheval blanc de ce type que l’on trouve en Anglettere. On peut citer notamment ceux d’Uffington ou de Westbury qui venait justement d’être remodelé quelques années avant le tracé de celui de Cherhill…

On l’aperçoit assez facilement depuis la route A4, notamment en venant de Calne. Il se situe sur une colline à droite de la route. En venant de l’Est il faut davantage tourner la tête pour le voir… Il y a un tout petit parking permettant de s’arrêter et prendre quelques photos. Il est situé sur la gauche de la route en venant de l’Est, juste avant le début du village de Cherhill.

Mes 2 conseils

1. Il est intéressant de combiner la visite du village d’Avebury avec le West Kennet Long Barrow. L’accès à ce deuxième site permet de plus de disposer d’une belle vue en hauteur sur le Silbury Hill. 

2. Ce site est moins touristique que Stonehenge, mais il peut y avoir un peu de monde tout de même. Du moins c’est ce que j’en déduis vu la taille du parking… Si vous êtes amateurs de photo, je vous recommande donc de faire comme moi et y aller tôt le matin (du moins l’été) : il n’y aura personne dans le champ de vos photos !

Les menhirs dressés dans les prairies d'Avebury, aux couleurs du matin

Les menhirs dressés dans les prairies d’Avebury, aux couleurs du matin

Vous avez aimer cet article ? Vous pouvez le partager sur :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *