Vol en montgolfière à Marrakech : infos & retour d’expérience

Vol en montgolfière près de Marrakech

Vol en montgolfière près de Marrakech

Lors d’un voyage au Maroc et plus précisément à Marrakech, peut se poser la question de réaliser des activités en dehors d’une visite culturelle de la ville. Parmi les possibilités, le vol en montgolfière à Marrakech en est une. Et elle est d’autant plus appréciable qu’elle se réalise à quelques dizaines de kilomètres de la ville, dans la campagne au milieu de superbes paysages.

Suite à l’expérience de survol que j’ai réalisée (celui-ci), je reviens dessus dans cet article, à la fois sur les aspects pratiques (le prix, le principe général, etc…), mais aussi sur l’activité en elle-même. Clairement, l’un de mes meilleurs moments passés au Maroc !

Vol en montgolfière à Marrakech : infos pratiques

Avant de partager en quoi consiste le survol en montgolfière, je partage les informations principales concernant cette activité. Notamment en quoi elle consiste. Mais aussi son prix et comment la réserver.

Principe général

Montgolfière à Marrakech vue du dessus

Montgolfière à Marrakech vue du dessus

Le principe global de l’activité du vol en montgolfière à Marrakech est similaire à toute autre activité que l’on peut réaliser en extérieur d’une ville.

Le prestataire vient vous chercher à l’endroit et à l’heure convenus. Puis il vous amène au point de départ de l’activité. En l’occurrence ici, l’objectif est de se rendre à quelques dizaines de kilomètres au nord de Marrakech, plus au nord de la Palmeraie encore.

Flamme dans une montgolfière dans les airs

Flamme dans une montgolfière dans les airs

Puis l’on embarque pour un survol des environs pendant une heure au gré du vent, d’atterrir, de prendre un petit-déjeuner, et de revenir à Marrakech.

L’objectif de cette excursion est double :

  • réaliser un vol en Montgolfière, une expérience en soi que je conseille de vivre, à Marrakech ou ailleurs
  • survoler des zones arides et profiter de beaux paysages. Vu du ciel, cela n’a clairement pas la même teneur. Les photos qui illustrent cet article parlent probablement d’elles-mêmes 🙂 .

Alternatives et prix

Même si elles sont en nombre limité, il existe plusieurs agences qui proposent une prestation de vol en montgolfière dans les alentours de Marrakech. J’en ai compté 2 car les vols se font dans la même zone.

Celle par laquelle je suis passé moi est : « Ciel d’Afrique », via cette prestation relayée par le site de GetYourGuide. L’avantage est qu’elle est moins chère que sur le site de l’agence en elle-même (ici), que l’on paye en euros (et pas en dirhams), et que l’on peut facilement l’annuler au cas où.

Paysage désertique dans les environs de Marrakech

Paysage désertique

Au-delà de l’agence en elle-même, celles-ci peuvent proposer diverses alternatives pour le vol. Ces possibilités sont :

  • le vol standard, celui que j’ai fait, qui consiste à réaliser l’activité dans une montgolfière avec d’autres personnes
  • le vol privé (celui-là), permettant d’être seul, avec ses amis ou sa famille, dans le ballon. Compte-tenu du fait qu’il y a davantage de place sur la nacelle, et vu le prix de la prestation, une collation est servie à bord

Vous l’aurez deviné, la seconde est plus chère que la première… Personnellement je n’avais pas le budget pour la seconde, mais surtout je n’en voyais pas l’intérêt. L’objectif premier était surtout pour moi de profiter de l’expérience du vol en soi, des paysages, et de faire des photos.

Montgolfières dans les airs à Marrakech

Montgolfières dans les airs de la compagnie « Ciel d’Afrique »

Dernier point sur ce sujet : si vous vous rendez en séjour à Marrakech, vous aurez sûrement l’occasion de vous faire proposer un vol en montgolfière à différents moments dans la ville. Aux abords de stands touristiques notamment. Comme souvent, le prix se fixe à la tête du client et il faut le négocier…

M’étant renseigné par curiosité, ce n’est par ailleurs pas la même société par laquelle je suis passé pour cette activité. Bref, il est plus simple de réserver son vol en ligne, car le prix est clair, et l’on reçoit ensuite les instructions par mail sur le lieu et l’heure de la prise en charge.

Se lever tôt pour voir le lever du soleil

Montgolfières à Marrakech au lever du soleil

Montgolfières au lever du soleil

A Marrakech comme ailleurs, les vols en montgolfières se font au petit matin. Ceci est lié à la physique de la chose, car les conditions météorologiques sont les plus favorables à ce moment de la journée. Il faut en effet avoir des bonnes conditions de température et de vent pour rendre l’air plus stable.

A noter qu’il est parfois possible d’obtenir de bonnes conditions également en fin de journée, pour des raisons similaires. Avant le coucher du soleil donc. Mais compte-tenu du côté davantage aléatoire de cette option, les sociétés en charge des vols privilégient en général le matin, afin d’être quasi-sûr de pouvoir effectuer l’activité.

La contrepartie à cette contrainte est qu’il faut se lever tôt. Très tôt même durant les mois d’été. En effet, l’objectif étant d’être déjà à bord de la montgolfière lorsque le soleil se lève, et compte-tenu du temps de trajet, mais aussi du fait qu’on assiste au gonflage, on part de son hôtel (ou son riad, ou autre) dans la nuit. Cela peut en dérouter certaines, mais croyez-moi, l’expérience en vaut la peine 🙂 .

Vol en montgolfière au nord de Marrakech

Je reviens maintenant sur le vol en lui-même, et en quoi consiste l’expérience au global. Car au-delà du survol en lui-même, d’autres étapes viennent ponctuer cette activité au départ de Marrakech.

Gonflage des ballons et décollage

Gonflage d'une montgolfière

Gonflage d’une montgolfière

Une fois le trajet depuis Marrakech terminé, et une fois arrivé sur place, on assiste au montage et au gonflage des ballons. Cette étape est impressionnante car elle est l’occasion de se rendre compte de ce qu’est réellement une montgolfière.

Si l’on arrive suffisamment tôt sur place (et on le constate à la fin de l’activité également, une fois atterris), on perçoit qu’elle se monte en kit. Entre la nacelle et la toile du ballon, tout se démonte et tient sur la remorque d’un camion.

Une fois montée, l’objectif ensuite est de la gonfler. On a tous en tête ces jets de gaz et de flammes qui viennent réchauffer le ballon.

Flamme pour le gonflage d'une montgolfière

Flamme pour le gonflage

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, l’objectif est d’abord de remplir d’air le ballon. Puis de faire augmenter sa température à l’aide de flammes puissantes. Comme l’air chauffe, elle se dilate et devient plus légère en conséquence, ce qui fait prendre de l’altitude à la montgolfière.

Que ce soit au sol pour le décollage, ou dans les airs, le principe est le même. Le pilote (ou « aéronaute ») ne joue que sur la température de l’air pour faire monter le ballon, mais aussi le faire descendre (en la faisant diminuer). Les mouvements latéraux de la montgolfière ne sont dus qu’aux vents. Bref, l’objectif est de faire monter ou descendre le ballon pour bénéficier de courants porteurs et d’avancer. Vous l’aurez compris, en l’absence de vent, on fait quasiment du sur-place 🙂 .

Le survol d’un espace désertique

Paysage désertique au nord de Marrakech

Paysage désertique au nord de Marrakech

Une fois à bord de la nacelle, le pilote explique les quelques règles de sécurité à connaître. Et notamment comment l’atterrissage se passera, à savoir se recroqueviller dans la nacelle en tenant les cordes. Une fois ces instructions passées et le décollage effectué, on prend rapidement de l’altitude.

Le spectacle est alors magnifique :

  • des montgolfières colorées déjà dans le ciel, d’autres en train de monter avec les jets de flamme au-dessus de la nacelle
  • les paysages désertiques et montagneux qui prennent place vu du ciel, éclairés aux couleurs du petit matin
  • les lignes géométriques lorsque l’on regarde en bas, que ce soit celles des routes, des chemins, des villages, ou encore des parcelles de terre
  • la ville de Marrakech bien sûr, au loin
Végétation vue depuis une nacelle de montgolfière à Marrakech

Végétation vue depuis la nacelle

Pour parfaire le tout, le soleil finit par se lever derrière les montagnes. Il faut être prompt pour pouvoir saisir ce moment depuis son appareil photo. On n’est en effet pas forcément bien placé, et le soleil monte relativement vite au-dessus de l’horizon. Mais ce moment est vraiment magique.

Le vol en lui-même consiste à se laisser porter par le vent, plus ou moins loin. Certains jours, ce qui est assez rare, le vent est absent et le vol est quasiment stationnaire. D’autres on est porté à 15 ou 20 km du point de départ. Et d’autres encore c’est quelques kilomètres « seulement », ce qui était mon cas.

Mais peu importe, dans tous les cas, on profite des paysages vu du ciel,  et que l’on se déplace ou non, ceux-ci restent sensiblement les mêmes !

L’atterrissage

Nacelle de montgolfière

La nacelle à l’arrivée après le dégonflage du ballon

Une fois la durée du temps de vol atteinte, en général de l’ordre d’une heure, les montgolfières redescendent afin de pouvoir atterrir. Les véhicules de l’agence sont alors à l’affut afin de se garer à proximité et venir récupérer les passagers. Mais aussi pour aider au démontage de celles-ci et les installer sur la remorque.

L’atterrissage en lui-même se fait bien. Sauf en cas de grand vent où cela pourrait secouer un peu, et auquel cas on appliquerait les consignes de sécurité données par l’instructeur lors du décollage, en général celui-ci est doux.

Ombre de la montgolfière à l'atterrissage

Ombre de la montgolfière à l’atterrissage

Dans mon cas, on s’est posé tranquillement et nous n’avons même pas eu besoin de nous recroqueviller.

Bref, que ce soit en vol où le vertige est inexistant, ou lors de l’atterrissage, tout s’est bien passé. On sent que ce vol en montgolfière à Marrakech est réalisé par des professionnels qui ont l’habitude.

Le petit-déjeuner dans la tente berbère

Pour cette activité qui nécessite un lever aux aurores, l’avantage est qu’elle comporte un petit-déjeuner à la fin. Celui-ci est apprécié car entre le moment où l’on se lève, en pleine nuit, et celui où l’on revient à son hôtel à Marrakech, il se passe environ 4 à 5 heures.

A la toute fin de l’activité, une fois revenu à la base de départ, on peut donc profiter d’un repas dans une grande tente berbère aménagée. On s’y installe sur des tapis et de petites tables en bois, à l’abri. On est loin du thé chez l’habitant. Mais celui-ci a le mérite d’être complet avec du thé ou du café, des crêpes marocaines, des œufs, yaourts, jus de fruits, etc…

Et pour ceux qui auraient besoin de passer aux toilettes, on en trouve sur place.

Avis & conseils pour la montgolfière à Marrakech

Vous l’avez peut-être déjà lu sur ce blog, mais réaliser cette activité en voyage n’était pas ma première fois. J’avais en effet eu l’occasion déjà de fait un vol en montgolfière au Masai Mara, la célèbre réserve d’animaux au sud du Kenya. Je peux donc comparer ces deux prestations.

Mon avis sur cette activité

Paysage autour de Marrakech vu du ciel

Un paysage vu du ciel

Tout d’abord, que ce soit pour l’une ou pour l’autre, l’expérience est incroyable. Prendre de la hauteur pour voir les paysages vus du ciel, et d’autant plus avec les magnifiques couleurs d’un lever de soleil, est quelque chose que je conseille de vivre.

Ensuite, dans les deux cas, j’ai pu bénéficier de beaux paysages. Certes j’ai pu observer des animaux vus du ciel lors de mon premier vol en montgolfière, contrairement ici à Marrakech, mais cela ne change rien à l’expérience en elle-même.

Flamme pour gonfler une montgolfière

La flamme pour gonfler : impressionnant depuis la nacelle !

Au-delà du vol, tout cela se fait en silence, et dans un mouvement relativement lent, ce qui permet de profiter pleinement du moment. Pour l’amateur de photo que je suis, voir d’en haut les montagnes, courbes diverses, et surtout le sol, permet de s’adonner pleinement à ce loisir.

Un point qui m’a marqué ici pour l’activité de montgolfière à Marrakech, c’est le prix de la prestation (celle-ci) que j’ai trouvé abordable. Certes cela paraît au premier abord relativement élevé, mais comparé à d’autres pays (et notamment celui que j’avais fait la première fois), c’est moins cher. Bref, si votre budget le permet, il est à mon sens dommage de se passer de cette activité. D’autant qu’elle se fait le matin et que l’on retourne sur Marrakech en fin de matinée. Même sur un court séjour, cela passe largement.

Quelques conseils pour se préparer

Panorama depuis la montgolfière dans les alentours de Marrakech

Panorama depuis la montgolfière dans les alentours de Marrakech

Le premier conseil que je peux partager concernant ce vol en montgolfière à Marrakech est d’être bien vêtu. D’une part, le départ se fait au petit matin, et au Maroc les amplitudes de températures peuvent être élevées durant la journée. Et d’autre part on monte en altitude, aux alentours de 1000 mètres, et forcément là-haut il fait plus froid…

Le second conseil concerne la photo :

  • la montgolfière bouge et la luminosité est relativement faible au lever du soleil. Il convient donc d’avoir un temps de pose relativement court. Mais aussi de pouvoir avoir une bonne ouverture pour compenser le manque de lumière. Disposer d’un appareil qui permet de bien monter dans les ISO est un plus appréciable également.
  • si vous faîtes des photos au smartphone, ou avec tout autre appareil, tenez-le bien en main. Car même si l’on a l’impression de maîtriser ses gestes, on n’est pas à l’abri d’un coup de coude ou autre, qui ferait ouvrir la main par réflexe et lâcher l’appareil…

J’espère avec cet article avoir pu vous donner un aperçu de mon vol en montgolfière à Marrakech. Si vous vous questionnez de savoir s’il faut le faut le faire ou non, faîtes-le, car sinon vous regretterez ! Et dans tous les cas, si vous êtes dans vos préparatifs de voyage au Maroc, je vous souhaite un futur bon séjour 🙂 .

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.