Visiter l’Atomium de Bruxelles : infos pratiques, tickets et conseils

Visiter l'Atomium de Bruxelles : un incontournable de la capitale belge

Visiter l’Atomium de Bruxelles : un incontournable de la capitale belge

Difficile de passer à côté de l’Atomium quand on visite Bruxelles. En effet, bien qu’il ne se trouve pas dans le centre-ville, on l’aperçoit de loin. Il est de plus l’un des symboles de la capitale belge.

Je reviens dans cet article sur ce monument emblématique que l’on peut visiter de l’intérieur, en partageant mon avis sur cette visite. J’indique également comment on s’y rend et les informations pratiques pour y préparer sa visite (horaires et prix des billets). Et notamment comment se procurer des billets coupe-file au même prix que sur place, afin de gagner le temps d’attente aux guichets.

Qu’est-ce que l’Atomium ?

Les sphères de l'Atomium de Bruxelles, vues du dessous

Les sphères de l’Atomium, vues du dessous

L’Atomium de Bruxelles a été construit à l’occasion de l’exposition universelle de 1958. Il s’agit donc d’un bâtiment moderne, même très moderne car sa structure est très inhabituelle…

Il représente en effet une cellule de cristal de fer, agrandie 165 milliards de fois ! Elle est donc composée de 9 sphères, représentant 9 atomes de fer, reliées entre elles. Il est l’oeuvre de l’architecte André Waterkeyn.

Ce symbole atomique avait été choisie dans les années 1950 afin d’illustrer les progrès scientifiques en cours, et l’importance qu’ils prenaient. A noter qu’il ne faut pas y voir un quelconque lien avec le nucléaire : les atomes de fer ne peuvent en effet pas être utilisé comme combustible dans les réactions nucléaires !

En quelques chiffres :

  • l’Atomium mesure 102 mètres de hauteur
  • il est composé de 9 sphères plaquées d’acier inoxydable, de 18 mètres de diamètre.
  • 6 des 9 sphères sont accessibles au public, dont celle au sommet

Visiter l’Atomium de Bruxelles

Visiter l’Atomium peut se limiter à venir l’observer de l’extérieur, et de près donc. Ce monument est je trouve plutôt photogénique et l’on peut en faire le tour pour trouver des points de vue différents. Mais l’intérêt de la visite passe aussi à mon sens par sa découverte de l’intérieur !

L’intérieur de l’Atomium

Un escalier à l'intérieur de l'Atomium de Bruxelles

Un escalier à l’intérieur de l’Atomium

La question de se rendre à l’intérieur de l’Atomium ou pas peut se poser, d’autant que c’est payant. Pour ma part, et comme souvent dans ces cas-là, j’ai voulu me faire ma propre idée ! Je me suis donc rendu à l’intérieur et en conclusion j’ai apprécié cette visite.

L’ascenseur de l’Atomium

La visite consiste dans un premier temps à monter dans un ascenseur qui nous emmène au sommet, dans la sphère la plus haute donc. Il nous mène en une vingtaine de secondes seulement, à près de 100 mètres de haut. Soit une moyenne de 5 mètres par seconde tout de même !

Il faut avoir en tête qu’il y aura toujours de l’attente pour prendre l’ascenseur, plus ou moins importante. Cet ascenseur ne peut forcément embarquer qu’un nombre limité de personnes, et il n’y en a qu’un !

Les sphères

La sphère la plus haute permet de disposer d’un panorama sur les alentours, et notamment sur la ville de Bruxelles, à quelques kilomètres. En revanche, autant être franc, rien de transcendant, car ce monument est à l’écart de la ville. J’ai trouvé que seul l’axe entre le palais et la place Louis Steens était photogénique.

Le reste de la visite consiste à se rendre de sphère en sphère en suivant un chemin constitué d’escaliers. Je n’ai pas été marqué plus que ça par les expositions. Il y en a une dédiée à l’exposition universelle, et les autres sont temporaires.

Ce qui marque surtout c’est l’atmosphère générale du lieu, plutôt futuriste, entre ascenseur, escaliers, et pièces en forme de sphères. A noter de plus que ces sphères sont sans vue sur l’extérieur (sauf celle du sommet).

Tickets et horaires

Un panorama au sommet de l'Atomium de Bruxelles

Un panorama au sommet de l’Atomium

Concernant les informations pratiques des tickets d’entrée et des horaires :

  • Prix : il faut compter une quinzaine d’euros pour les adultes, que ce soit en achetant ses tickets sur place, ou en les ayant par avance. Compter un peu moins pour les plus de 65 ans, et moitié prix pour les 5-17 ans. Vous pouvez trouver davantage d’informations sur les tarifs et horaires sur le site officiel de l’Atomium.
  • Horaires d’ouvertures : le site est ouvert tous les jours de 10h à 18h, avec une dernière montée de l’ascenseur à 17h30.

Un bon plan : on peut réserver ses billets coupe-file par avance afin d’éviter de faire la queue sur place. Les tickets y sont proposés au même prix qu’en l’achetant sur place (15 € au moment où je rédige cet article).

Sur place, si l’on n’a pas ses tickets, le temps d’attente aux guichets peut atteindre plusieurs dizaines de minutes. Ce temps d’attente fluctue bien sûr en fonction de la saison, le jour, l’heure, la météo, etc…

Se rendre à l’Atomimum

De petites sphères colorées à l'intérieur de l'Atomium

Ces sphères à l’intérieur de l’Atomium qui rappellent la structure du monument

Il se situe sur le plateau du Heysel, là où eut lieue l’exposition de 1958 que j’ai mentionnée plus haut. Pour s’y rendre il faut donc quitter le centre-ville de Bruxelles afin de s’éloigner un peu. En fonction de votre moyen de transport, plusieurs solutions :

En voiture

Le plateau de Heysel dispose d’un grand parking. Il est accessible depuis le Ring de Bruxelles, en prenant la sortie 7A. Le tarif est de l’ordre d’une dizaine d’euros la journée.

A noter que ce parking peut être une option intéressante pour visiter Bruxelles si l’on est en voiture. Le temps d’un week-end il n’est pas excessif de s’y garer. On peut ainsi commencer son séjour à Bruxelles par l’Atomium, et rejoindre le centre-ville ensuite en métro pour visiter la ville !

En métro

Plan de Bruxelles avec l'Atomium

Atomium et lieux mentionnés dans cet article

C’est le moyen de transport que je préconise car le plus pratique et le plus rapide je pense. Même si je me suis rendu pour ma part à Bruxelles en voiture à chaque fois, je l’ai laissée au parking de l’hôtel, et j’ai fait mes déplacements à pieds ou en métro.

Pour se rendre à l’Atomium, il suffit de prendre la ligne 6 de métro, jusqu’à l’arrêt Heysel, l’avant-dernier arrêt de la ligne. Il faut compter un peu plus de 4€ l’aller-retour par personne, et depuis l’arrêt de métro, il faut marcher environ 5 minutes pour arriver jusqu’à l’Atomium. Vous pouvez trouver toutes les informations des réseaux de métro, tram et bus de Bruxelles sur le site internet de la STIB.

A noter que si vous disposez de la Brussels Card avec transports en commun, ce trajet ne vous coûtera donc rien de plus. Cette carte permet d’accéder aux transports en commun de Bruxelles de manière illimitée, de visiter une trentaine de musées, et de bénéficier de remises sur certaines visites. Ce pass se décline en plusieurs options (en fonction des options choisies, du nombre de jours, etc…) : il est utile pour bien visiter Bruxelles, et vu ses déclinaisons, il répond à la plupart des besoins.

En l’occurrence ici, le ticket d’entrée à l’Atomium n’est pas compris dans la Brussels Card, mais elle permet tout de même de bénéficier de 25% de réduction.

Autour de l’Atomium

Le parc Mini-Europe de Bruxelles et ses monuments européens en miniature

Le parc Mini-Europe et ses monuments européens en miniature !

Visiter l’Atomium peut se coupler avec d’autres lieux d’intérêt situés juste à côté. Je pense notamment :

  • au parc Mini-Europe, parc avec des monuments européens en miniature.
  • au musée ADAM, musée dédié au design du XXème siècle jusqu’à aujourd’hui. Le prix d’entrée à ce musée est inclus à celui de l’Atomium.

Je n’ai pas de retour d’expérience sur l’ADAM, mais sur Mini-Europe oui : je l’ai visité lors de mon premier séjour à Bruxelles, et j’ai trouvé ça plutôt bien fait. Il s’agit néanmoins à mon sens davantage d’une activité familiale.

A noter qu’il est possible de disposer d’une réduction en combinant l’Atomium et le parc Mini-Europe : 27,50 € pour les deux parcs (au lieu d’une trentaine d’euros si on les prend indépendamment). Vous pouvez réserver ce type de tickets sur le site de Ceetiz qui propose cette offre.

Mes conseils pour visiter l’Atomium

  • Pour l’Atomium, compter environ une heure de visite en tout une fois passé l’attente de l’ascenseur. Le temps de parcourir les sphères, escaliers, et profiter de la vue. Peut-être plus si les expositions à l’intérieur vous intéressent.
  • L’Atomium est très différent de ce que l’on trouve dans le centre-ville de Bruxelles, avec son architecture flamande. Il représente néanmoins un monument incontournable de Bruxelles et de la Belgique. Je conseille donc même aux réticents de s’y rendre pour le voir de près : il est très impressionnant ! Et je recommande également de le visiter de l’intérieur, pas forcément pour les expositions (qui ne m’ont pas marquées), mais pour son atmosphère particulière.
  • En fonction de beaucoup de critères (heure, saison, météo, etc…), l’attente pour les tickets, mais aussi pour l’ascenseur, peuvent être important. Il faut l’avoir en tête, et c’est d’autant plus fréquent pour ce type de monuments où les accès sont forcément limités à cause de l’ascenseur. Bénéficier des billets d’entrée coupe-file permettent déjà d’économiser le temps d’attente pour l’achat des tickets aux guichets.

Si vous projetez de vous rendre à l’Atomium, je vous souhaite une bonne visite !

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire