Voir des plantations de thé en Corée du sud : direction Boseong !

Plantations de thé en Corée du sud

Plantations de thé en Corée du sud, à Boseong

Parmi les étapes que l’on peut inclure à un voyage en Corée du sud, Boseong en est clairement une. Ce comté du sud de la Corée est en effet connu pour abriter des plantations de thé vert, dans des endroits particulièrement magnifiques.

Durant mon séjour en Corée, j’ai inclus cette étape à mon programme, et partage dans cet article mon retour d’expérience. Au-delà de décrire en quoi consiste la visite de ces plantations de thé, je partage également quelques conseils pour bien préparer son passage dans cette région. Et ce que l’on peut faire dans les alentours.

Les plantations de thé de Boseong

Feuilles de thé de Boseong

Feuilles de thé de Boseong

Les plantations de thé en Corée du sud

Boseong est un district de Corée du sud, dans la région de Jeolla, réputée pour la culture de thé vert de grande qualité. Elle est même la la plus grande région productrice du pays, avec près de 40% de la production totale, pour près de 6 millions de plantes !

Cette production de thé à Boseong est liée au climat (hivers moins rigoureux que dans le nord du pays), à la richesse des sols, les différences de température. Mais aussi à ses aspects vallonnés qui permettent la culture en terrasses. Ces facteurs sont donc propices pour cultiver du thé, et lui profèrent un goût et un arôme distincts.

Pour info, il faut savoir qu’au-delà de Boseong, les autres régions de Corée du sud où l’on cultive du thé se trouvent également dans le sud du pays. Et notamment sur l’île de Jeju. 

Cueillette des feuilles de thé en Corée du sud

Cueillette des feuilles de thé en Corée du sud

Le thé à Boseong

Parmi ces plantations, les plus connues, et celles qui se « visitent » facilement se situent au niveau du coin nommé Bosjae. Et on les trouve sous les noms de Daehan Dawon et Bosjae. Mais l’on compte en tout une centaine de petits producteurs qui vendent leur thé collectivement. On trouve ainsi ce thé sous l’appellation de « thé de Boseong » (« Boseong Tea » en anglais).

D’un point de vue visuel, les plantations de thé de Boseong sont le plus intéressant vers le mois de mai. A savoir quand elles sont bien vertes. En dehors on voit toujours du thé je rassure, le paysage est similaire, mais la couleur du vert est moins prononcée. Pour info, j’ai justement réalisé mon séjour en Corée du sud fin du mois de mai. D’où ces couleurs sur les photos !

C’est d’ailleurs au mois de mai qu’a lieu le festival de thé vert de Boseong durant lequel on peut assister à des événements autour du thème du thé. Comme par exemple des démonstrations de cueillette, la préparation du thé, la dégustation de plats à base de thé, un spectacle de lumières la nuit dans les plantations, etc…

Daehan Dawon : les plus célèbres plantations de thé de Corée

Plantations de thé de Daehan Dawon en Corée du sud

Plantations de thé de Daehan Dawon

Les plantations de thé de Daehan Dawon sont les plus grandes et les plus anciennes du comté de Boseong. Leur exploitation remonte aux années 1930 lorsque les premiers théiers verts ont été plantés par les colonialistes japonais.

Pour se rendre dans ces plantations de thé de Daehan Dawon, il ne faut donc pas s’attendre à un lieu totalement isolé. Leur aspect particulièrement magnifique et photogénique en ont en fait un lieu tourné vers le tourisme. Et il est de ce fait aménagé pour (à la sauce coréenne 🙂 ).

Les plantations de thé en terrasses

Chemin dans les plantations de thé de Daehan Dawon en Corée du sud

Chemin dans les plantations de thé de Daehan Dawon

C’est bien sûr l’intérêt numéro un de ce site ! Les photos qui illustrent cet article parlent probablement d’elles-mêmes : la visite consiste à se promener dans ces plantations de thé en suivant les chemins qui sont à disposition.

Parmi les points d’intérêt de ce site, on trouve :

  • un grand escalier permettant de monter dans les plantations de thé, et qui permet d’accéder ensuite à d’autres chemins.
  • une plateforme d’observation, au-dessus des terrasses de plantations.
  • un point de vue sur les hauteurs, permettant de voir également de l’autre côté de la colline. Il ne présente que peu d’intérêt.

Ces différents points sont accessibles par des chemins pédestres. Au-delà des plantations de thé, on trouve également des espèces d’arbres comme des cèdres, des cyprès ou encore des érables.

La forêt de bambous

Forêt de bambous à Boseong

Forêt de bambous à Boseong, sur le site de Daehan Dawon

Cet endroit se trouve à l’entrée du site, dans la forêt sur la gauche. Cette forêt de bambous n’a pas réellement de lien avec les plantations de thé que l’on trouve plus loin, mais elle est là et elle vaut le détour !

Pour ceux qui ne connaissent pas, le bambou est une plante à croissance rapide. Les tiges de bambou peuvent atteindre parfois plusieurs dizaines de mètres, et elles poussent les unes à côté des autres. Une forêt de bambous est donc impressionnante à découvrir car on a une impression de densité avec ces grandes tiges rapprochées. Le tout dans un contexte ombragé car celles-ci sont très hautes et masquent le soleil.

Les forêts de bambous sont connues pour être des lieux particulièrement photogéniques. Et la forêt qui se trouve à Daehan Dawon ne déroge pas à cette règle. Elle a même été aménagée pour cela, avec un chemin, et quelques portiques à l’entrée où l’on peut se prendre en photo.

Je précise qu’on parle de forêt au premier sens du terme, il ne faut pas s’attendre à une longue balade.  Celle-ci est relativement petite, et quelques minutes suffisent pour s’imprégner du lieu.

Infos sur la visite

Le parc de Daehan Dawon en Corée du sud

Dans le parc de Daehan Dawon, tourné vers la visite

Certes ces plantations de thé sont toujours cultivées, et l’on peut y croiser des cultivateurs (j’ai d’ailleurs eu l’occasion d’en voir), mais on est dans un contexte de visite cadrée. Ce site est ainsi ouvert selon le planning suivant : de 9h à 20h l’été, et de 9h à 19h l’hiver.

Au-delà du fait qu’il soit accessible selon certaines horaires, on trouve aussi un parking, un ticket à acheter pour entrer sur le site (pour le prix : compter 4000 Won, soit environ 3 €), des toilettes, une boutique de thé et de souvenirs, un restaurant, etc…

Mais également un musée dédié au thé, non pas sur le site en lui-même, mais à quelques centaines de mètres seulement, dont l’accès n’est pas compris dans le prix du ticket que je viens de mentionner (j’en parle plus bas).

Pour trouver ce site de Daehan Dawon sur Google Maps, le plus  simple est de saisir ce nom « Boseong Green Tea Field-up treat Ltd. Bo pluralism ». C’est l’emplacement nommé en anglais le plus proche du parking 😉 .

Le musée du thé

Un musée du thé a été construit non loin du site de Daehon Dawon. Il fait parti de ces bâtiments que l’on peut difficilement rater quand on arrive dans les parages. Ce musée permet aux visiteurs d’en apprendre davantage sur le cycle de vie de la feuille de thé, comment il se cultive, comment il se consomme, etc…

Il est ouvert de 10h à 18h, et il faut compter 1000 Won l’entrée (moins d’un euro).

D’autres plantations de thé dans les alentours

Au bord de la route

Panorama sur les plantations de thé à Boseong

Un panorama sur les plantations de thé, au bord de la route…

Difficile d’obtenir leur nom exact, mais les plantations de thé dont je vais parler ici méritent clairement un arrêt photo. Celles-ci se trouvent à quelques centaines de mètres seulement de celles de Daehan Dawon, sur un autre flanc de colline.

Leur particularité par rapport à celles de Daehan Dawon est qu’elles se trouvent au bord de la route, donc sont libres d’accès. Le site est moins grand et ce qui est intéressant ici c’est le point de vue : des plantations de thé dans un axe sud-ouest avec la mer tout au fond.

La photo qui illustre ce paragraphe a été prise depuis cet endroit. On y accède facilement car on peut se garer au bord de la route sur un parking. Celui-ci permet également de se rendre dans un salon de thé qui se trouve là, avec la vue magnifique sur les plantations donc.

Clairement ce point de vue est à ne pas rater, d’autant qu’il est accessible gratuitement.

Près du musée du thé

On peut également se promener à proximité de ce musée et découvrir d’autres plantations encore. Le paysage est néanmoins moins « impressionnant » que celui dont j’ai parlé plus haut, et auquel on accède via l’entrée payante.

En contre-partie cette zone est moins fréquentée, et elle est gratuite.

Visiter Boseong : en pratique

Dormir dans la région de Boseong

Boseong se situe dans le sud-ouest de la Corée du sud. La ville la plus proche est Suncheon, à une vingtaine de kilomètres environ.

Dans l'hôtel Nokcha Resort à Boseong

Dans l’hôtel Nokcha Resort à Boseong (crédit photo : booking.com)

On ne trouve pas beaucoup d’hôtels dans les alentours des plantations de thé, hormis celui à proximité directe du site de Daehan Dawon : l’hôtel Nokcha Resort. Par cette proximité directe, il est souvent complet.

Les alternatives dans les proches environ de Boseong sont ainsi réduites à quelques logements dans des maisons traditionnelles coréennes (hanoks) :

Pour obtenir davantage de choix, ou si vous avez déjà l’occasion de dormir dans une maison traditionnelle dans une autre ville de Corée, il faut s’orienter sur la ville de Suncheon. Par sa taille, elle est le point de chute pour dormir le plus propice dans la région. On y trouve hôtels, restaurants, commerces, une gare, etc… C’est ce que nous avions fait et je recommande de procéder ainsi.

Je conseille notamment l’Hotel Gite (bien situé, moderne, et avec son propre parking privé), mais on en trouve d’autres, à des prix abordables.



Booking.com

J’en reparle plus bas, mais il est un autre point à ne pas rater dans la région de Suncheon : sa baie, où l’on peut contempler de magnifiques couchers de soleil. Celle-ci justifie pleinement la nuit dans les alentours !

Se rendre à Daehan Dawon

Carte des plantations de thé de Boseong

Carte des plantations de thé de Boseong évoquées dans cet article

Je m’y suis rendu en voiture de location. Pour info la conduite n’est pas compliquée en Corée du sud : on roule à droite, et les routes sont largement praticables. Mais pour ceux qui s’orientent sur un séjour sans voiture :

  • on peut prendre le train jusque la ville voisine de Suncheon
  • puis prendre le bus inter-cité jusque la gare routière de Boseong (vous pouvez trouver des infos sur ces bus inter-cité sur cette page).
  • depuis la gare routière de Boseong, prendre un taxi ou le bus local qui fait le trajet Boseong-Gunhak toutes les heures. Et descendre à l’arrêt Daehan Dawon.

Manger à Boseong

Plat à base de thé de Boseong

Plat à base de thé de Boseong

Le site « touristique » principal comporte son propre restaurant, quasiment aux pieds des plantations de thé. Celui-ci propose quelques plats autour de la thématique du thé (dans l’assaisonnement notamment). Parmi ces plats on trouve des côtelettes de porc, le bibimbap (plat traditionnel coréen), des nouilles, etc… Le tout autour de 7000 à 10000 Won le plat.

Par son côté pratique, nous avons déjeuné dans ce restaurant. Il est correct.

Sinon on trouve également quelques restaurants dans la petite ville de Boseong, quelques kilomètres au nord des plantations de thé. Je n’ai en revanche pas de retour d’expérience car nous n’avons pas été dans cette ville.

Salon de thé avec vue sur les plantations à Boseong

Salon de thé avec vue sur les plantations

Boire un thé ?

Pour boire un thé, prendre une glace, ou d’autres spécialités à base de thé, on trouve également le nécessaire sur le site de Daehan Dawon.

Mais aussi dans ses proches alentours, avec de petits salons de thé proches de la route. Ils sont notamment là pour le tourisme grâce à la vue qu’ils proposent sur les plantations.

Parmi ceux-ci je conseille celui dont j’ai déjà parlé plus haut (dans le grand virage en épingle à cheveu, et que j’indique sur la carte qui illustre cet article). Il est traditionnel, avec une belle vue, et le service est impeccable. On y trouve des produits à base de thé : glaces, thé chaud, glacé, latté, etc…

Acheter du thé

Le thé cultivé dans ces plantations à Boseong sert à la fabrication des variétés considérées comme les meilleures de Corée du sud. Il est ainsi possible d’acheter des boîtes de ce thé, notamment dans la boutique qui se trouve sur le site des plantations de Daehan Dawon.

Boîtes de thé de Boseong

Boîtes de thé de Boseong

Il existe différentes variétés de thé vert (appelé « nokcha«  en coréen). La différence entre ces thés vient du moment où il a été récolté dans la saison, et de la taille de sa feuille. On peut ainsi trouver du thé vert :

  • Ujeon, fabriqué à partir des branches les plus fines et les plus tendres, sur les feuilles de thé collectées avant mi-avril (avant les premières pluies).
  • Sejak, fabriqué à partir de feuilles récoltées vers la fin du printemps (au mois de mai en général)
  • Joongjak, fabriqué à partir de feuilles cueillies au début de l’été.
  • Daejak, fabriqué à partir de feuilles cueillies courant de l’été.

Je ne suis pas expert en thé, et me suis rabattu pour sur le Joongjak (prix intermédiaire). Verdict : il est bon 😉 . Pour avoir un aperçu de ce que l’on peut acheter dans la région, vous pouvez consulter cette page du site internet du thé de Daehan (en coréen mais que l’on peut traduire en français avec le navigateur internet).

A voir dans les alentours

Coucher de soleil dans la baie de Suncheon

Coucher de soleil dans la baie de Suncheon

Un autre atout de cette région, au delà des plantations des thé, est la baie de Suncheon. Celle-ci est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette baie, dans le parc national de Suncheon, est d’ailleurs considérée comme le plus bel environnement écologique de Corée du sud !

Les photos qui illustrent ce paragraphe parlent un peu d’elle-même. Ce sont des marais entourés de collines, avec de grandes plantes herbacées et des espèces d’oiseaux migrateurs qui y vivent en nombre. Le parc est bien aménagé avec un chemin sur un ponton de bois qui s’avance dans le marécage.

Dans la baie de Suncheon en Corée du sud

Dans la baie de Suncheon

Le must-do de cette visite est de s’y rendre en fin d’après-midi, de suivre ce chemin et d’accéder au sommet du mont Yongsan. On y trouve un observatoire avec un superbe point de vue sur la baie. Lorsque nous nous y sommes rendus, l’accès à cet observatoire était barré, mais la vue depuis le sol est déjà superbe. Bref, à ne pas rater également dans la région !

En espérant avoir pu vous aider sur vos préparatifs de voyage en Corée du sud. Notamment si vous envisagez de vous rendre dans cette région des plantations de thé de Boseong. Et n’hésitez pas à venir partager votre ressenti après votre visite, ou poser des questions en commentaire si je n’ai pas été assez clair.

La récolte du thé à Boseong

La récolte du thé

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire