Location de voiture en Norvège : avis, conseils et qui choisir ?

Sur la route en Norvège

Sur la route dans le sud de la Norvège

On se rend en général en Norvège pour découvrir ses paysages. Ceci que ce soit dans le sud du pays (pour les fjords de Norvège), que le nord (avec les îles Lofoten, Tromso). Ainsi, le sujet de la location de voiture en Norvège s’impose naturellement durant ses préparatifs de voyage.

Ayant réalisé un road trip dans le sud de la Norvège, et ayant donc loué une voiture (à l’aéroport d’Oslo en l’occurrence), je partage dans cet article ce qu’il faut savoir sur ce sujet du choix de la location de voiture en Norvège.

Un choix basé sur les critères de prix, de réputation du loueur, et les extras éventuels. Le tout en passant par un comparateur de loueurs, pour faciliter ce choix. Je partage également en fin d’article des éléments à connaître sur la conduite en Norvège.

Louer une voiture en Norvège

Je précise que je base cet article sur mon expérience d’une location de voiture dans le sud de la Norvège. Ce que l’on peut faire donc au niveau des aéroports d’Oslo, mais également ceux de Stavanger et Bergen, vers l’ouest. Des aéroports qui permettent de découvrir la région des fjords de Norvège.

Les critères de choix

Voiture de location en Norvège

Ma voiture de location, lors de mon road trip en Norvège

Je reviens plus loin d’article sur le type de routes que l’on rencontre en Norvège. Mais globalement le choix de son véhicule de location en Norvège va dépendre des critères suivants :

  • la taille du véhicule en fonction du nombre de passagers.
  • le confort souhaité. Clairement, la Norvège est un grand pays et la découvrir en mode road trip implique de faire beaucoup de route. Choisir une berline (ou un SUV) plutôt qu’une petite voiture est un plus appréciable. J’avais pour ma part pris une berline.
  • la « réputation » du loueur. Je le dis souvent dans mes articles sur le sujet de la location de voiture, mais ce critère est important, car ce secteur est malheureusement souvent confronté à de la mauvaise fois de la part de certains loueurs. Néanmoins, en Norvège, la mentalité est plutôt saine, donc cet argument est un peu moins valable qu’ailleurs.
  • le prix bien évidemment. Il faut avoir en tête que la location de voiture en Norvège, comme la plupart des autres postes, représente un coût supérieur à ce que l’on peut trouver dans d’autres pays européens. La Norvège est un pays où le coût de la vie est relativement élevé !

Pour tenir compte de ces critères, et comparer, l’idéal est de passer par un comparateur de loueurs de voitures. J’utilise en général Rental Cars car il dispose entre autres d’un système de notation sur les loueurs, et qu’il négocie les prix en direct avec les loueurs pour les tirer vers le bas. Je le recommande.

Quel type de véhicule louer ?

En fonction de la saison

Le lac d'Hunnevatn dans le sud de la Norvège

Paysage magnifique au lac d’Hunnevatn

Durant les mois d’été (j’entends par là quand il n’y a pas du tout de neige), l’état des routes est globalement bon en Norvège. Pas besoin donc de faire son choix de location de voiture en fonction de ce critère.

En revanche l’hiver c’est différent. Les pneus neige sont d’ailleurs obligatoires l’hiver, mais ça on ne s’en préoccupe pas. Si on loue une voiture en Norvège à cette époque de l’année, les pneus neige auront été installés par le loueur.

Certaines routes de montagne sont fermées pendant l’année, à cause d’un enneigement trop fort. Que l’on ait un 4×4, un SUV, une berline, ou une petite voiture, ce sera pareil. Ce point n’est pas forcément valable que l’hiver, car en fonction des années, la neige peut rester présente jusque loin dans la saison. Typiquement, fin mai, j’ai vu des petites routes fermées (près de Kjerag, dans le sud), pour cause d’enneigement.

Quel loueur de voiture choisir en Norvège ? Mon avis

Voiture de location en Norvège

Voiture de location en Norvège

Le plus simple pour une location de voiture en Norvège ou ailleurs reste de le faire à son aéroport d’arrivée :

  • le choix est plus large. En général on retrouve les loueurs habituels (Hertz, Sixt, Europcar, etc…), juste à la sortie de l’aéroport.
  • si l’on fait une boucle, cela permet de rendre la voiture au même endroit, et donc d’éviter tout « frais d’abandon » complémentaires si on la rend à un autre endroit. Et même entre deux aéroports différents, certains loueurs n’ajoutent parfois pas de frais d’abandon.
Location de voiture en Norvège

Voiture de location dans les paysages enneigés de Norvège

Comme indiqué plus haut, les loueurs de voiture en Norvège ont plutôt bonne presse. Si on regarde sur le site de comparaison de RentalCars, on constate que :

  • à Stavanger, ils sont notés globalement autour de 9/10. Hertz et Sixt sont les mieux notés.
  • à Bergen, idem, avec cette fois Thrifty et Keddy By Europcar qui sont les plus appréciés.
  • à Oslo, quelque soit l’aéroport (Gardemoen, le principal, ou Torp plus petit et au sud), la plupart des loueurs sont bien notés également. Autour de 9/10.

Pour ma part, j’étais passé par Hertz, en louant à l’aéroport de Torp et en rendant la voiture à celui de Gardemoen. Je n’ai pas eu de difficultés particulières : c’était pro, rapide, et efficace, que ce soit à la récupération ou pour la rendre.

Louer une voiture en centre-ville ?

Quelque-soient les villes de Norvège, on trouve des loueurs également en centre-ville. Cela peut être une option dans une grande ville comme Bergen ou Oslo par exemple, ou l’on souhaite inclure un ou plusieurs jours de visite de la ville avant de se lancer dans son road trip.

Encore une fois, comparez dans ce cas le prix avec l’aéroport. Il peut en effet être moins cher au global de se rendre à l’aéroport pour louer une voiture en Norvège que de la louer en centre-ville.

Voiture ou camping-car ?

Route en Norvège

Sur la route en Norvège

J’ai évoqué l’alternative de la location de voiture en Norvège. Mais pour les initiés (ou ceux qui souhaiteraient tester un mode de transport différent), le camping-car est une option à prendre en compte également.

La location de camping-car en Norvège permet de s’ajouter de la souplesse sur son itinéraire, afin d’improviser plus ou moins en allant. Et en fonction du niveau de confort recherché pour son voyage, elle peut représenter une économie au global, notamment si l’on voyage en famille.

Il faut faire attention tout de même, car le camping sauvage, même s’il est toléré parfois, n’est pas la norme ici. La Norvège est surtout dotée d’un réseau de campings dans lesquels on peut stationner son camping-car, et profiter de points d’eau. Mais c’est payant.

Si vous souhaitez vous orienter sur ce mode de transport, vous pouvez :

  • passer par le site comparateur de loueurs de camping-cars de Motorhome Republic. C’est un peu l’équivalent de RentalCars pour les locations de voiture, mais pour les camping-cars. Il fonctionne à la demande de devis.
  • consulter ce site qui recense les points de stationnement en camping-car. Que ce soit les campings ou les aires de stationnement (sans point d’eau ou de vidange).

La conduite en Norvège

Louer une voiture en Norvège est une chose, mais il est intéressant de connaître un certain nombre de spécificités sur la conduite.

Les péages

La plupart des routes ne sont pas soumises à péage en Norvège. Néanmoins, certains tronçons le sont, notamment pour couvrir certains investissements réalisés. C’est surtout le cas lorsque l’on traverse de grands ponts (au-dessus de fjord par exemple), ou sur certaines parties de voie rapide.

Pour cela, un système de scan de plaque d’immatriculation est en place, et le lien sera fait avec la voiture de location. Dans ces cas là on peut être débité plusieurs semaines après, puisque le loueur a gardé l’emprunte de votre carte bancaire.

Les traversées en ferry

Sur le ferry en Norvège

Sur le ferry en Norvège

Si l’on se rend dans l’ouest du pays, on peut être confronté à emprunter le ferry pour traverser des fjords. Ce moyen de transport est commun, mais entraîne quelques contraintes à prendre en compte :

  • cela rajoute le temps de trajet puisque, à moins de tout calculer à l’avance (et encore), on va attendre le prochain ferry pour embarquer. Puis passer du temps à embarquer, traverser le fjord, puis débarquer. Bref, même si cela n’est pas excessivement long, on peut se trouver à passer une bonne demie-heure rien que pour faire un kilomètre pour traverser un fjord…
  • ils sont à chaque fois payant, de l’ordre de quelques euros (conversion faite des couronnes norvégiennes).

En contrepartie, puisqu’il s’agit de petits ferries, les voitures sont en principe sur le pont, et l’on peut sortir pour profiter du paysage. Cela ne vaut pas une croisière, mais ça reste sympa !

Les tunnels

Rond-point dans un tunnel en Norvège

Rond-point dans un tunnel près d’Eidfjord (capture d’écran : maps.google.fr)

Compte-tenu de son aspect montagneux, de nombreux tunnels ont été creusés en Norvège. En revanche, on est parfois face à des tunnels de plusieurs dizaines de kilomètres de long !

Il faut donc se préparer à perdre son signal GPS dans ces tunnels. Cela peut paraître anecdotique, mais compte-tenu de leur taille, on trouve des tunnels parfois avec des embranchements à l’intérieur (via des rond-point). Il vaut donc mieux s’y être préparé et savoir globalement où l’on va.

Si vous vous demandez à quoi ressemble un tunnel avec un rond-point à l’intérieur, vous pouvez passer par un tunnel de ce type dans le sud-ouest de la Norvège, dans la région des fjords. Notamment en venant d’Odda vers Eidfjord, avec un rond-point permettant de partir sur Eidfjord, et un autre pour traverser le fjord Hardanger (via un pont suspendu payant). en partant vers le nord. J’ai retenu celui-ci, mais en ai croisé d’autres sur ma route.

Les limitations de vitesse

Comme souvent les limitations de vitesse sont indiquées par des panneaux au bord de la route. Mais l’on peut retenir que :

  • en agglomération, la limitation est de 50 km/h.
  • sur les axes principaux, c’est 90 km/h (parfois 80 km/h).
  • sur les autoroutes, c’est 110 km/h (parfois 90 km/h).

Le réseau routier en Norvège

Route dans le sud de la Norvège

Route dans le sud de la Norvège

Les routes en Norvège sont globalement bonnes et bien entretenues. Et compte-tenu de son côté « rural », en dehors des grandes villes comme Oslo ou Bergen, elles sont relativement peu fréquentées.

Comme indiqué plus haut, le seul point réellement à retenir concerne les conditions en « hiver », ou du moins lorsque les routes sont plus ou moins enneigées. Cette présence de neige implique :

  • la fermeture de certaines petites routes de montagne l’hiver, car pas du tout praticables.
  • de disposer de pneus neige (les loueurs de voiture se chargent de ce point, donc rien à prévoir dans le cadre d’une location de voiture en Norvège).

Quelques points sur la conduite

On peut noter également, concernant ce sujet de la conduite en Norvège, que :

  • l’on roule à droite, donc pas de surprise à ce niveau-là 🙂 .
  • l’on doit rouler avec ses phares allumés, quelle que soit l’heure de la journée et la météo.
  • comme en France, s’il n’y a pas d’indication particulière à un croisement, la règle de la priorité à droite doit être appliquée.

Le GPS

Se guider avec un GPS en voyage

Se guider avec un GPS en voyage

L’utilisation du GPS est quasiment indispensable en Norvège. Dans un road trip on emprunte en effet de nombreuses petites routes, traversées de ferry, etc… Il est bien plus pratique de se laisser guider que d’utiliser une carte.

Je conseille d’utiliser celui de son smartphone (j’utilise pour ma part l’application Google Maps).

Les loueurs de voiture en Norvège, comme ailleurs, proposent en général l’option de la location d’un GPS, mais elle est coûteuse. Et franchement inutile si on a un smartphone.

Maison sur une petite île en Norvège

Maison sur une petite île en Norvège

Il faut néanmoins savoir que :

  • la Norvège, même si elle est en Europe, ne fait pas partie de l’Union Européenne. Ainsi, vérifiez avant de partir que votre opérateur téléphonique n’ajoute pas de surcoût à la consommation de data en Norvège (en principe ils n’en ajoutent pas, mais vérifiez tout de même).
  • du fait de l’altitude parfois (dans les montagnes), et le côté isolé de certains endroits, on peut perdre la 4G. La solution que je préconise (et que je fais systématiquement de manière générale) est de télécharger vos cartes avant (via du wifi). L’application de Google Maps (avec le système des « plans hors connexion » permet cela).

Récupérer et rendre sa voiture de location

L’âge du conducteur

Le fjord Hardanger en Norvège

Le fjord Hardanger

Comme souvent, la location d’une voiture en Norvège est régie par un âge minimum pour le conducteur. En Norvège, c’est 19 ans minimum, et il faut être en possession de son permis de conduire depuis plus d’un an.

Certains loueurs appliquent en général également une taxe supplémentaire pour les jeunes conducteurs.

Il est parfois notifié moins de 25 ans, parfois moins de 21 ans. Dans tous les cas, ce point est indiqué au moment de la réservation du véhicule de location.

Il n’est pas nécessaire de disposer d’un permis international. Le permis de son pays d’origine (la France par exemple) est suffisant.

Les frais d’abandon ?

Fjords de Norvège

Fjords de Norvège

En fonction du tracé de son itinéraire en Norvège, on peut envisager d’arriver et repartir d’aéroports différents. C’est surtout valable pour le sud du pays avec les villes de Stavanger et Bergen au sud-ouest, et Oslo et ses deux aéroports au sud-est.

Dans ce cas des « frais d’abandon » peuvent être appliqués pour sa location de voiture. C’est-à-dire que certains loueurs font payer un forfait du fait de laisser sa voiture dans une agence différente de celle où on l’a récupérée (même si c’est le même loueur).

Ce point est spécifié dans les conditions, et passer par un comparateur de loueurs permet de comparer les tarifs qui tiennent compte de ce point.

Rendre la voiture de location avec le plein d’essence

Lac dans le sud de la Norvège

Lac dans le sud de la Norvège

Cette option est classique chez les loueurs de voiture. Elle consiste à rendre le véhicule avec le plein d’essence, afin d’éviter de se le faire facturer au prix fort par le loueur. Je conseille de prendre cette option (qui est en général présente de base).

En fonction de votre lieu de location, regardez tout de même si l’on trouve des stations essence à proximité de l’aéroport où vous rendrez votre voiture. En général on en trouve toujours à proximité des aéroports.

Je peux tout de même témoigner que l’aéroport principal d’Oslo (celui de Gardemoen) est situé dans la campagne… La route qui y mène traverse des prairies, des petits villages, mais pas de stations essence. Il faut vraiment attendre la toute fin, juste avant le parking de l’aéroport pour trouver une station service.

J’espère avoir pu vous éclairer sur ce sujet de la location de voiture en Norvège. Ainsi que sur les éléments importants à connaître sur la conduite. Si vous lisez cet article, c’est qu’il y a des chances que vous prépariez un road trip en Norvège, je vous souhaite dans ce cas un bon voyage dans ce beau pays 🙂 .

Cet article vous a été utile ? Merci de l'évaluer

Attendez...

Vous aimerez peut-être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *