Kingston dans l’Ontario : l’étape pour découvrir l’archipel des mille îles !

Le port de Kingston dans l'Ontario, un des points de départs pour partir à la découverte de l'archipel des mille îles !

Le port de Kingston dans l’Ontario, un des points de départs pour partir à la découverte de l’archipel des mille îles !

Nous avons découvert cette ville de Kingston dans l’Ontario lors d’un roadtrip au Canada. Ce roadtrip se répartissait sur deux régions voisines du Canada : le Québec à l’extrême Est, et l’Ontario. La majeure partie de notre séjour se situait au Québec, région que nous souhaitions découvrir. Mais il y avait un autre endroit bien connu au Canada où nous souhaitions nous rendre à cette occasion : les chutes du Niagara ! Nous avons ainsi organisé notre circuit pour rejoindre Toronto, en partant du Québec. Une étape intermédiaire s’imposait et j’ai porté mon choix sur Kingston afin de découvrir l’archipel des mille îles.

Kingston dans l’Ontario : situation géographique

Situation géographique de Kingston et de l'archipel des mille îles

Situation géographique de Kingston et de l’archipel des mille îles

Je précise Kingston dans l’Ontario, car il existe d’autres villes qui se nomment Kingston dans le monde. Notamment la capitale de la Jamaïque, qui n’a donc rien à voir 🙂 . Cette ville se situe environ à mi-chemin entre Toronto et Montréal. A 3 heures de route, et au bord de l’autoroute 401. A noter que Kingston se trouve également à 2 heures de route au sud-ouest d’Ottawa, la capitale du Canada. Et que Kingston fut la première capitale du Canada, de 1841 à 1844 !

Qui dit Ontario en venant du Québec dit changement de langue… En effet le Québec est francophone, alors que l’Ontario est anglophone. L’anglais est donc de mise dans cette ville.

Néanmoins depuis 2009 la région de Kingston est officiellement considérée comme bilingue par le gouvernement provincial. Les résidents de Kingston peuvent ainsi accéder aux services en français s’ils le souhaitent.

Géographiquement Kingston se situe à la jonction du fleuve Saint-Laurent et du lac Ontario. C’est donc une ville au bord de l’eau qui présente un petit port. Elle se situe également non loin de ce que l’on appelle l’archipel des mille îles. Ces îles se trouvent sur le Saint-Laurent. En plein milieu de la frontière entre le Canada (Ontario) et les Etats-Unis (Etat de New-York). Donc vous l’aurez compris, certaines de ces petites îles sont canadiennes, d’autres américaines !

L’archipel des mille îles : l’excursion dépaysante

Les mille îles

Une résidence dans l'archipel des mille îles

Une résidence dans l’archipel des mille îles

Cet archipel des mille îles est le site qui fait que nous avons fait escale à Kingston. En effet cet archipel est bien connu au Canada : il est constitué de 1865 îles parsemées sur le fleuve Saint-Laurent ! Celles-ci, bien que de tailles différentes, sont relativement petites. Elles hébergent pour certaines des habitations, allant de la cabane à la résidence de luxe. Certaines de ces résidences d’été appartiennent notamment à de riches canadiens ou américains.

Ces îles respectent deux critères afin de pouvoir prétendre appartenir à la liste des mille îles. Ces critères sont la superficie : elles doivent mesurer plus de 2 m² . Et elles doivent contenir au moins un arbre ou un buisson. Ceci afin d’exclure le dénombrement de rochers !

L’excursion en bateau

Vue sur le Fort Henry depuis le port de Kingston

Vue sur le Fort Henry depuis le port de Kingston

L’excursion des mille îles consiste donc à prendre le bateau, dans notre cas au départ de Kingston. Puis de naviguer au milieu de ces îlots. La croisière sur le Saint-Laurent que nous avons réalisée durait entre 2 et 3 heures. La première partie est plutôt monotone. En effet on quitte Kingston pour se diriger vers le parc national des mille îles, situé plus à l’Est. Seul le Fort Henry, dans les premiers instants de la navigation, permet d’apercevoir quelque chose de concret. Ce fort a été construit au XIXème siècle pour protéger l’accès au canal Rideau, et il se visite.

La balade est néanmoins agréable et l’on arrive finalement dans le cœur de la croisière, au niveau de ces petites îles donc. Il est vrai qu’elles sont jolies et inspirent à la quiétude. Le retour, pour rejoindre Kingston, c’est comme à l’aller : plutôt monotone, mais le soleil était présent et nous a permis d’en prendre un bon bain 😉

Quelques infos

De petites maisons dans l'archipel des mille îles

De petites maisons dans l’archipel des mille îles

On peut réserver les billets à l’avance, mais nous les avons acheté sur place. Le mois de Juin n’est pas encore la haute-saison. Compter une trentaine de dollars canadiens la croisière par personne. De plus cette croisière dispose d’un audio-guide, avec la possibilité de sélectionner le français. Il y a également d’autres types de croisières qui sont proposés, allant de la croisière basique (que l’on a faite), à la croisière avec dîner et animations. Et celles également que l’on peut réaliser en fin de journée au moment du coucher du soleil.

A noter qu’il existe également des croisières pour les mille îles au départ des villes de Ganacoque et Rockport, situées plus haut sur le Saint-Laurent. Ces 2 villes sont plus proches du cœur des mille îles. Je pense qu’il est plus judicieux de partir de l’une d’elles si on en a la possibilité. On passe alors plus de temps au cœur des îles.

L’université du Queen’s College

Le Queen's College de Kingston dans l'Ontario

Le Queen’s College de Kingston dans l’Ontario

Outre le Fort Henry que je viens de mentionner et que nous n’avons pas visité, un autre lieu caractéristique de Kingston est son université. Le Queen’s College se situe dans le centre de Kingston. On s’y rend facilement à pied depuis l’hyper-centre, et permet donc de s’y balader. Il faut compter environ 15 – 20 minutes à pied depuis le début de la rue commerçante de Princess Street (au niveau du port).

Elle a été fondée en 1841 et elle est à l’image des grandes universités nord-américaines ou anglaises. De beaux bâtiments sur un grand campus, avec beaucoup de verdure.

Le business man et visionnaire américain Elon Musk (PayPal, Tesla Motors, Space X, …) a suivi une partie de ses études dans cette université. A l’âge de 19 ans, il intégra la Queen’s University pendant 2 ans avant de partir à l’Université de Pennsylvanie.

Mes 2 conseils

1. Kingston était pour moi, et reste, une ville de passage. Cette ville permet de faire une pause lors d’un roadtrip au Canada. Et notamment entre les villes de Montréal et Toronto.

2. Pour l’excursion en bateau dans le parc national des mille îles, si vous en avez la possibilité, privilégiez un départ depuis Ganacoque ou Rockport. Les îles sont alors plus proches que lorsque l’on part de Kingston.

Le port de Kingston dans l'Ontario

Le port de Kingston

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire