Visiter Kingston dans l’Ontario : l’étape pour l’archipel des mille îles !

Le port de Kingston dans l'Ontario, un des points de départs pour partir à la découverte de l'archipel des mille îles !

Le port de Kingston dans l’Ontario, un des points de départs pour partir à la découverte de l’archipel des mille îles !

Lors d’un road trip au Canada, visiter Kingston dans l’Ontario permet d’intégrer une étape entre les régions voisines du Québec à l’extrême Est, et de l’Ontario.

C’est dans ce contexte, dans l’objectif de rejoindre l’Ontario pour découvrir les chutes du Niagara et visiter Toronto, que nous avons intégré cette étape de visite de Kingston. Cette étape intermédiaire s’est naturellement imposée sur Kingston, car au-delà de la ville en elle-même, elle est également le point de départ pour découvrir l’archipel des mille îles.

Je reviens dans cet article sur ce que l’on peut faire à Kingston pour la visiter. Avec le centre-ville, mais aussi cet archipel des mille îles, attraction touristique bien connue de cette région du Canada.

L’archipel des mille îles : l’excursion dépaysante de Kingston !

Je commence par ce point d’intérêt à découvrir au départ de Kingston, car c’est en général celui pour lequel on fait étape dans cette ville.

Les mille îles

Une résidence dans l'archipel des mille îles

Une résidence dans l’archipel des mille îles

Cet archipel est constitué de 1865 îles parsemées sur le fleuve Saint-Laurent.

Celles-ci, bien que de tailles différentes, sont relativement petites. Elles hébergent pour certaines des habitations, allant de la cabane à la résidence de luxe. Certaines de ces résidences d’été appartiennent notamment à de riches canadiens ou américains.

Ces îles respectent deux critères afin de pouvoir prétendre appartenir à la liste des mille îles. Ces critères sont :

  • la superficie : elles doivent mesurer plus de 2 m² .
  • contenir au moins un arbre ou un buisson. Ceci afin d’exclure le dénombrement de rochers.

Géographiquement Kingston se situe à la jonction du fleuve Saint-Laurent et du lac Ontario. L’archipel des Mille Iles se trouve donc en plein milieu de la frontière entre le Canada (Ontario) et les Etats-Unis (Etat de New-York). Donc certaines de ces îles sont canadiennes, d’autres américaines.

L’excursion en bateau

Vue sur le Fort Henry depuis le port de Kingston

Vue sur le Fort Henry depuis le port de Kingston

L’excursion des mille îles (celle-ci) consiste donc à prendre le bateau au départ de Kingston. Puis de naviguer au milieu de ces îlots.

La croisière sur le Saint-Laurent dure environ 3 heures.

La première partie est plutôt monotone. En effet on quitte Kingston pour se diriger vers le parc national des mille îles, situé plus à l’Est. Seul le Fort Henry, dans les premiers instants de la navigation, permet d’apercevoir quelque chose de concret.

Ce fort a été construit au XIXème siècle pour protéger l’accès au canal Rideau, et il se visite (informations sur ce site). Il représente d’ailleurs l’un des points d’intérêt à visiter à Kingston si l’on souhaite s’attarder dans cette ville.

La balade est agréable et après une petite heure de navigation on arrive dans le cœur de la croisière. Au niveau de ces petites îles donc. Il est vrai qu’elles sont jolies et inspirent à la quiétude. Le retour, pour rejoindre Kingston, est similaire à l’aller. Lors de notre excursion, le soleil était présent et il nous a permis d’en profiter 🙂 .

Quelques infos

De petites maisons dans l'archipel des mille îles

De petites maisons dans l’archipel des mille îles

Pour pouvoir s’organiser, le plus simple est de disposer de ses billets en avance (disponibles sur ce site en français), notamment en haute-saison.

Les alternatives sont les suivantes :

  • excursion d’1h30. C’est la moins chère, mais le timing est un peu court pour profiter des îles.
  • excursion de 3 heures, celle que nous avons réalisée. Compte-tenu de l’éloignement (relatif) des Mille Îles avec le port de Kingston, ces 3 heures sont justifiées.
  • excursion de 3 heures au coucher du soleil. Le principe est le même que celle que nous avons réalisé, mais comme son nom l’indique elle a lieu en fin d’après-midi. Ceci pour pouvoir profiter du coucher de soleil, mais surtout d’un dîner à bord.
Excursion en bateau des mille îles en Ontario

Excursion en bateau des mille îles

Au-delà de la réservation, il est possible également de les acheter sur place. Au niveau du kiosque près de l’embarcadère, au bout de la Brock Street. Dans ce cas, on vise un prochain départ, le jour-même ou le lendemain. Il vaut mieux anticiper au maximum pour être sûr d’avoir des tickets.

Cette croisière dispose d’un audio-guide, avec la possibilité de sélectionner le français.

A noter qu’il existe également des croisières pour les mille îles au départ des villes de Ganacoque et Rockport, situées plus haut sur le Saint-Laurent. Ces deux villes sont plus proches du cœur des mille îles.

Une autre manière de découvrir les Mille Îles est de les survoler en hélicoptère depuis l’héliport de Gananoque (infos sur cette page). Ce n’est pas le même budget qu’en bateau, mais l’expérience est évidemment toute autre 🙂 .

Visiter le centre-ville de Kingston

L’université du Queen’s College

Le Queen's College de Kingston dans l'Ontario

Le Queen’s College de Kingston dans l’Ontario

Outre le Fort Henry que j’ai mentionné plus haut et que nous n’avons pas visité, un autre lieu caractéristique de Kingston est son université.

Le Queen’s College se situe dans le centre de Kingston. On s’y rend facilement à pieds depuis l’hyper-centre, et permet donc de s’y promener.

Il faut compter environ 15 – 20 minutes à pieds depuis le début de la rue commerçante de Princess Street (au niveau du port).

Cette université a été fondée en 1841, et elle est à l’image des grandes universités nord-américaines ou anglaises. De beaux bâtiments sur un grand campus, avec beaucoup de verdure.

Le business man et visionnaire américain Elon Musk (PayPal, Tesla Motors, Space X, …) a suivi une partie de ses études dans cette université. A l’âge de 19 ans, il a intégré la Queen’s University pendant 2 ans avant de partir à l’Université de Pennsylvanie.

Autres points d’intérêt à Kingston

Locomotive de Kingston

Locomotive sur la place de la Confédération

Sans réellement qu’un point d’intérêt sorte du lot par rapport aux autres, on peut noter tout de même à découvrir à Kingston :

  • l’hôtel de ville, que l’on peut difficilement rater sur la grande place avec son dôme, et face à la marina.
  • le parc de la confédération, juste devant l’hôtel de ville. Celui-ci abrite une locomotive (noire) datant de 1905, en référence au fait que la ville de Kingston était celle de la CLC (« Canadian Locomotive Company »). Cette compagnie construisait des moteurs pour les lignes de chemin de fer canadiennes, et a fait la gloire de Kingston pendant plus d’un siècle.
  • la cathédrale St. George.
  • la Tour Murney, l’un des éléments de fortification de Kingston qui défendait son port. Elle est désormais transformée en musée (informations sur ce site, en anglais).
  • le musée pénitentiaire, situé dans la résidence du directeur de l’ancien pénitentiaire de Kingston (informations sur cette page). Il se trouve en revanche en dehors du centre-ville, à 3km environ à l’ouest.

Par manque de temps, et d’intérêt, nous nous sommes contentés d’une promenade dans le centre-ville de Kingston, sans visiter tous ces lieux.

Visiter Kingston : en pratique

Dormir à Kingston

Hôtel de ville de Kingston en Ontario

Hôtel de ville

Compte-tenu de sa situation géographique à mi-chemin entre Montréal et Toronto, et à 2 heures de route au sud d’Ottawa, Kingston représente en général une étape lors d’un road trip au Canada. Et en fonction de son organisation, on y passe au moins une nuit.

Parmi les hébergements que l’on trouve à Kingston, on peut noter :

  • les hôtels du Delta Hotels by Marriott ou de l’Holiday Inn, tous deux situés sur le port à deux pas de l’embarcadère pour l’excursion des Mille îles. Ils disposent d’un parking pour 25 dollars canadiens par jour (soit une quinzaine d’euros).
  • cet appartement (sur Airbnb), dans le centre-ville et qui dispose d’une place de parking pour stationner la voiture.
  • ce bed & breakfast (sur Booking), à deux pas du centre-ville et qui dispose d’un parking également. C’est dans celui-ci que j’ai logé lors de mon séjour à Kingston, et le recommande au passage.

Au-delà des parkings attachés aux hébergements en eux-même, la ville de Kingston en abrite plusieurs. Notamment le long du port, au nord de l’embarcadère pour l’excursion des Mille îles. Vous pouvez consulter cette page (en anglais) pour davantage d’informations sur ce sujet du stationnement à Kingston.

Se rendre à Kingston

Situation géographique de Kingston et de l'archipel des mille îles sur une carte

Situation géographique de Kingston et de l’archipel des mille îles

Je précise à nouveau qu’il s’agit de la ville de Kingston dans l’Ontario, au Canada. Car il existe en effet d’autres villes qui se nomment Kingston dans le monde. Notamment la capitale de la Jamaïque, qui n’a donc rien à voir 🙂 .

Kingston se situe environ à mi-chemin entre Toronto et Montréal. A 3 heures de route, et au bord de l’autoroute 401.

A noter que Kingston se trouve également à 2 heures de route au sud-ouest d’Ottawa, la capitale du Canada. Et que Kingston fut la première capitale du Canada, de 1841 à 1844.

Un point à avoir en tête également lorsque l’on se rend à Kingston (et plus largement en Ontario), depuis le Québec, est le changement de langue. Le Québec est en effet francophone, alors que l’Ontario est anglophone. L’anglais est donc de mise dans cette ville (langue parlée, panneaux, etc…).

Conseils pour visiter Kingston

Le port de Kingston dans l'Ontario

Le port de Kingston dans l’Ontario

Kingston était pour moi, et reste, une ville de passage. Cette ville permet de faire une pause lors d’un roadtrip au Canada. Et notamment entre les villes de Montréal et Toronto.

Elle est néanmoins agréable à découvrir, avec un centre-ville plutôt calme et une très belle université. L’excursion en bateau des Mille Îles permet d’apporter une touche de repos dans son voyage, d’autant que les paysages sont beaux.

Concernant la sortie en bateau, je conseille de réaliser celle de 3 heures. Le trajet jusqu’aux Milles Îles est un peu long (même si c’est relatif), donc pour profiter des îles en elles-mêmes il vaut mieux cibler la sortie de 3 heures plutôt que celle d’1h30.

Nous avons séjourné dans un bon bed & breakfast : le Hochelaga Inn, à quelques minutes à pieds du centre-ville. Je le conseille au passage, car au-delà de la prestation, il est bien situé pour visiter Kingston.

En espérant avoir pu vous donner un aperçu de ce que l’on peut faire pour visiter Kingston. Et en quoi consiste l’excursion en bateau dans les Mille Îles, le principal point d’intérêt touristique de ce secteur. Si vous êtes dans vos préparatifs de voyage au Canada, je vous souhaite un bon séjour 🙂 .

Cet article vous a été utile ? Merci de l'évaluer

Attendez...

Vous aimerez peut-être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *