Dormir dans un igloo en Laponie : alternatives et conseils pour bien choisir

Dormir dans un igloo dans le Snow Hotel à Kemi en Laponie

Dormir dans un igloo en Laponie (crédit photo : Booking.com)

Dormir dans un igloo en Laponie est une « activité » qui se pratique. Et de plus en plus, de par son côté hors du commun, qui sort de l’ordinaire et permet de vivre une expérience atypique.

Il existe différentes alternatives pour dormir dans un igloo, que ce soit dans un vrai igloo, ou dans des constructions similaires, assimilées à des igloos. Dans tous les cas, le côté atypique de ces logements, couplé à la demande de plus en plus forte, en font à la fois :

  • des lieux prisés, dans lesquels il convient de réserver au plus tôt (parfois plus d’un an à l’avance)
  • des logements à prix élevés, malgré le côté rudimentaire parfois de l’expérience.

Ces deux points sont à connaître dès le départ… Je reviens dans cet article sur les différentes alternatives pour dormir dans un igloo en Laponie. Et à quels endroits ils se situent, afin de vous aider à préparer votre séjour si vous en êtes à cette étape.

Dormir dans un igloo : les alternatives

Avant de vous partager des alternatives concrètes d’établissement permettant de dormir dans un igloo, j’explique quels sont les différents types de logement.

On pense tous à un igloo composé de blocs de glace, mais ce n’est pas la seule solution… Et heureusement je dirais, sinon il n’y aurait que très peu d’alternatives, compte-tenu de la complexité et du temps qu’il faut pour les construire…

Dormir dans un vrai igloo

Le Sorrisniva Igloo Hotel

Le Sorrisniva Igloo Hotel (crédit photo : Booking.com)

Ces structures sont faîtes de neige et de glace, et bien sûr… il faut les refaire chaque année.

Les « chambres » ne comprennent que le strict minimum, à savoir un lit et quelques « meubles » éventuels pour poser des affaires.

La température dans les chambres est en dessous de 0°C, en général de l’ordre de -4 à -7°C : dans ces conditions il faut évidemment apporter de quoi se couvrir correctement (vêtements thermiques, plusieurs couches de pull, chaussettes, etc…).

L'hôtel Aurora Igloo

L’hôtel Aurora Igloo (crédit photo : Booking.com)

Pour le « lit », il s’agit d’un lit de glace sur lequel est disposé un matelas. Celui-ci peut être en peau de rêne pour rester « local ». Pour les couvertures, on doit utiliser des sacs de couchage très épais, qui sont fournis par l’hôtel. L’objectif est de vivre une expérience hors du commun, pas de prendre des risques d’hypothermie…

Les douches, stockage des valises se font à l’extérieur, dans des bâtiments dédiés. Il en est de même pour le restaurant pour dîner ou prendre le petit-déjeuner : celui-ci se prend en général dans un bâtiment dédié, dans un esprit chalet. Compte-tenu de la complexité de la chose, les igloos servent uniquement à y passer la nuit.

Dormir dans un igloo en verre

Le Northern Lights Village à Levi

Le Northern Lights Village à Levi (crédit photo : Booking.com)

C’est l’alternative la plus courante car elle est plus facile à pratiquer que la première. Elle ressemble davantage à une nuit dans un hôtel classique. Et surtout on trouve plus facilement des établissements de ce type.

Il s’agit donc de « faux igloos » construit non pas avec de la glace, mais dans des structures en verre, et du bois de manière générale. L’intérêt est finalement différent que celui de dormir dans un vrai igloo.

L’objectif ici est plutôt de se trouver dans un petit cocon au milieu des bois, et de pouvoir observer les étoiles. Ou les aurores boréales si l’on est en hiver !

Le Kakslauttanen Arctic Resort

Le Kakslauttanen Arctic Resort (crédit photo : Booking.com)

La Laponie se trouvant au niveau du cercle polaire, on y observe régulièrement des aurores boréales durant les mois d’octobre à mars environ. Pour cela il faut que l’activité solaire soit favorable, et surtout que le ciel soit dégagé. Parmi les « hôtels » proposant ces prestations, certains incluent un service d’alarme permettant d’indiquer quand on peut observer des aurores boréales dans le ciel. On les observe donc directement depuis sa chambre en regardant par la verrière : pas besoin de se couvrir et de sortir !

Compte-tenu de cette configuration, le prix est un peu moins élevé que dans le cas du vrai igloo. Mais l’on reste tout de même dans du haut-de-gamme. Une chambre dans un chalet avec un toit en verre reste une superbe expérience à vivre, et s’avère être une bonne alternative aux igloos si ceux-ci sont complets à vos dates, ou si le budget est trop conséquent.

Où dormir dans un igloo ? Les hôtels en Laponie

Les vrais igloos

Dans un salon du Sorrisniva Igloo Hotel

Dans un salon du Sorrisniva Igloo Hotel (crédit photo : Booking.com)

Je le redis, pour ce type d’hébergement, il faut s’y prendre (très) longtemps à l’avance, et les prix sont plutôt élevés. Pour dormir dans un igloo de ce type, il faut se rendre à :

  • Kemi, où le Snow Hotel propose deux types de chambres : standard et supérieure. Le petit-déjeuner est compris.
  • Snow Village, au sud-ouest de Kittila, un hôtel de glace construit chaque année en novembre, et dans lequel on peut dormir.
  • Alta, au nord de la Laponie, en Norvège. Le Sorrisniva Igloo Hotel propose deux types de chambres (standard et suite).

Hôtels igloo à proximité de Rovaniemi

L'Arctic Fox Igloos Hotel

L’Arctic Fox Igloos Hotel (crédit photo : Booking.com)

C’est la zone de Laponie la plus « fournie » en hébergements de ce type. Rovaniemi est en effet célèbre pour être le « village du Père Noël », même si dans la réalité il s’agit d’une ville disposant de son propre aéroport.

On parle ici d’igloos en verre, et les hôtels proposant ces prestations à proximité de Rovaniemi sont :

  • Santa’s Igloos Arctic Circle : situé à moins de 10 km de Rovaniemi. Il propose des chalets avec un toit en verre.
  • Arctic SnowHotel & Glass Igloos : situé 25 km de Rovaniemi. Il s’agit ici de petits igloos de verre, tout équipés. Le prix d’une nuit est plus « abordable » que dans le précédent.

En s’éloignant un peu plus de Rovaniemi, à une heure de route environ, on trouve d’autres alternatives :

  • Arctic Fox Igloos, au Sud-Est de Rovaniemi. Il se trouve à Ranua connu pour son parc animalier.
  • le Lapland Igloo, à Ranua également. L’igloo comporte un sauna et une cheminée.
  • Santa’s Hotel Aurora & Igloos, au Nord-Est de Rovaniemi. Cet établissement propose différents types de chambres, dont des igloos en verre donc. Il se trouve sur la commune de Luosto.

Hôtel igloo à proximité d’Ivalo

Le Wilderness Igloos Hotel

Le Wilderness Igloos Hotel (crédit photo : Booking.com)

Je mentionne la ville d’Ivalo car celle-ci dispose d’un aéroport. Ivalo est donc une ville cible pour un séjour en Laponie, au même titre que Rovaniemi. Les établissements suivant se trouve à une trentaine de kilomètres au sud d’Ivalo, sur la petite commune de Saariselkä.

  • le Wilderness Hotel & Igloos Muotka. Cet établissement propose des chambres standards dans des chalets, mais aussi des chalets de type « panorama » permettant de voir le ciel. Là encore l’idée est de pouvoir observer les aurores boréales.
  • le Kakslauttanen Arctic Resort – Igloos and Chalets, constitué de chalets indépendant, avec une bulle en verre (type igloo donc) au-dessus de la chambre à coucher. Ils sont équipés d’un sauna, d’une cheminée, et d’éléments de cuisine.

Hôtel igloo près de Kittila

Levi Northern Lights Huts

Levi Northern Lights Huts (crédit photo : Booking.com)

Comme pour Ivalo dont je viens de parler, la petite ville de Kittila dispose d’un aéroport également, en faisant donc une cible pour un séjour en Laponie.

  • le Northern Lights Village Levi, à 35 km au nord de Kittila. Des cabanes en bois au milieu de la forêt, avec une partie du toit sous forme de verrière.
  • le Levi Northern Lights Huts, à une vingtaine de kilomètres au nord de Kittila, avec un principe similaire au précédent.

Bilan pour passer une nuit dans un igloo

Passer une nuit dans un vrai igloo de glace en Laponie est compliqué : peu de disponibilités et des prix très élevés en conséquence. Mais cela reste néanmoins possible, en réservant bien à l’avance. Une fois sur place, il faut prévoir le nécessaire pour bien se couvrir, car même si l’hôtel fournit le nécessaire pour dormir (en l’occurrence un sac de couchage adapté), le reste du temps dans la « chambre » il fait froid (de l’ordre de -5°C).

Le Lapland Igloo à Ranua

Le Lapland Igloo à Ranua (crédit photo : Booking.com)

Les alternatives les plus courantes, qui se sont développées, sont donc de dormir dans des logements ressemblant à des igloos. Mais disposant du confort moderne. Ces logements restent atypiques, mais le principe est cette fois-ci davantage orienté sur le fait de pouvoir voir le ciel (et les éventuelles aurores boréales) depuis son lit !

En synthèse on peut dire que :

  • dormir dans un vrai igloo apporte le côté expérience, afin de pouvoir se dire qu’on a dormi dans un igloo. C’est-à-dire dans un logement de glace, et avec une température très basse. Côté confort, dans le logement en lui-même, ça reste très rudimentaire.
  • dormir dans un igloo de verre apporte une expérience dans un logement différent. Et permet surtout de profiter du ciel et de l’extérieur depuis sa chambre, ou son logement entier.

Dans tous les cas, les prix sont élevés, vous l’aurez sûrement vu en cliquant sur les différents liens de cet article. L’ « économie » se fait sur le nombre de nuits ciblé : pour un séjour en Laponie d’une semaine ou quelques jours, dormir dans un igloo peut être l’occasion d’une seule nuit, pour l’expérience. Les autres nuits sont alors à passer dans un hôtel plus traditionnel, et moins cher en conséquence.

Si vous projetez vous rendre en Laponie, je vous souhaite un bon séjour 😉 .

Carte d'hôtels igloo en Laponie

Carte des hôtels igloo en Laponie évoqués dans cet article

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire