Les sources chaudes de Gunnuhver dans la péninsule de Reykjanes

Les sources chaudes de Gunnuhver dans la péninsule de Reykjanes

Les sources chaudes de Gunnuhver dans la péninsule de Reykjanes

Lors de notre court séjour en Islande, nous avons découvert les sources chaudes de Gunnuhver, situées à l’ouest de l’île, au bord de l’océan Atlantique. Ainsi que le phare de Reykjanes et les falaises surplombant l’océan, juste à côté.

Je reviens dans cet article sur la visite de ce site qui représente bien l’Islande, avec ses geysers et sa côte escarpée.

Situation géographique

Accès aux sources chaudes de Gunnuhver et au phare de Reykjanes

Accès aux sources chaudes de Gunnuhver et au phare de Reykjanes

Cette situation géographique est essentielle pour comprendre comment nous avons découvert ce lieu. Je m’explique…

Nous avons atterri à l’aéroport international de Keflavik, situé à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale Reykjavik. Mais il se situe également au nord de la péninsule de Reykjanes ! Notre séjour en Islande était plutôt court (3 jours plein sur place), et nous atterrissions vers 14h30. Nous avions donc repéré ce lieu durant nos préparatifs, car il nous laissait le temps de nous y rendre en cette fin de journée.

Je précise que c’était début novembre et que les journées commencent à être bien courtes en Islande. En effet le soleil se couche vers 16h30 ! Le temps de récupérer les bagages donc et la voiture de location, nous avons pris la direction des sources chaudes de Gunnuhver.
L’accès en voiture est simple. Il suffit de descendre vers le sud, par la route 44 jusque Hafnir, puis prolonger sur la route 425. Puis tourner à droite sur un petit chemin fléché. Ce chemin est facilement praticable, donc pas besoin de 4×4.

Les sources chaudes de Gunnuhver

Sources chaudes de Gunnuhver : La température au sol est élevée

La température au sol est élevée !

Ce lieu est en fait situé dans un secteur géothermique plutôt actif, où la température atteint parfois 300°C. La particularité attractive est cette source chaude impressionnante qui dégage une vapeur constante. On ne parle pas de geyser ici, mais l’image en est proche : une colonne de vapeur d’eau qui jaillit du sol.

Le parking se situe juste à côté de cette grosse source chaude. Un chemin piéton permet d’aller au bord pour observer le phénomène de plus près. Il permet également d’aller un peu plus loin afin de l’observer sous d’autres angles. Mais également des fumerolles ou encore des marres de boue, alimentées par les eaux de pluie.

L’odeur de souffre est bien présente et l’impression de chaleur se fait bien ressentir. Des panneaux indiquent d’ailleurs de rester sur la plateforme car la température du sol peut atteindre la centaine de degrés !

Le temps à passer sur ce lieu est plutôt court car l’activité géothermique est permanente. Il n’y a donc pas besoin d’attendre d’éruption. Je précise également que l’accès aux sources chaudes de Gunnuhver est gratuit.

Le phare de Reykjanes

Le phare de Reykjanes

Le phare de Reykjanes à un kilomètre seulement des sources chaudes de Gunnuhver

Depuis le geyser on aperçoit ce phare. Lors de notre visite il semblait proche, nous avons donc décidé de nous y rendre à pieds. En effet le chemin piéton se prolonge depuis les sources chaudes de Gunnuhver, et rejoint la petite route d’accès au phare et aux falaises. Erreur 🙂 .

Nous avons assez vite rebroussé chemin quand nous avons compris qu’il n’était pas si près que ça. En fait il y a un bon kilomètre de distance. Et surtout on peut y accéder en voiture, en faisant en revanche le tour. L’accès direct est en effet barré aux voitures (on n’a pas trop compris pourquoi). Je précise que notre contrainte n’était pas la marche mais le temps d’ensoleillement restant… Cette côte étant orientée plein ouest, on espérait assister à un coucher de soleil, et il fallait nous dépêcher !

Pour s’en rapprocher c’est encore une fois un petit chemin qui permet d’accéder jusqu’au parking. Mais cette fois-ci c’est un peu plus chaotique. Il s’agit d’un chemin de terre avec quelques trous à éviter. Mais là aussi ça passe sans 4×4.

Les falaises

Les falaises aux abords du phare de Reykjanes

Les falaises aux abords du phare de Reykjanes

L’intérêt de ce site est également le fait qu’il soit au bord de l’Atlantique. Il est bordé de falaises (on se situe ici en haut des falaises). Celles-ci sont caractéristiques de ce que nous avons pu observer dans le sud de l’Islande, et notamment près de Vik. Elle sont très sombres, voire noires, résultat de l’activité volcanique de l’île. Et on peut également observer certaines formations rocheuses sortir de l’eau, donnant du relief au paysage !

Mes 3 conseils

1. Si vous avez envie de voir un geyser en activité en Islande lors d’un court séjour, les sources chaudes de Gunnuhver sont un bon compromis au site des geysers de Geysir.

2. Les falaises étant orientées à l’ouest, on peut assister au coucher de soleil depuis ce site. A privilégier en fin de journée donc.

3. Outre les sources chaudes de Gunnuhver, la péninsule de Reykjanes comporte également d’autres lieux à visiter. Nous n’avons pas eu le temps de nous y attarder. Mais on peut noter notamment Miðlína, endroit où les plaques nord-américaine et eurasienne se rejoignent. Ainsi que le célèbre Blue Lagoon, source d’eau chaude dans laquelle on peut se baigner.

Les impressionnants jets de vapeur des sources chaudes de Gunnuhver

Les impressionnants jets de vapeur des sources chaudes de Gunnuhver

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire