L’observation des baleines à Tadoussac : un moment inoubliable !

L'observation des baleines à Tadoussac

L’observation des baleines à Tadoussac, dans l’estuaire du Saint Laurent

L’observation des baleines à Tadoussac… la claque ! Je profite de la rime facile… Mais en effet lors d’un séjour au Québec durant l’été (dans le Sud du Québec car le Québec est immense…), il ne faut absolument pas rater ce moment.

En effet, de juin à septembre environ, les baleines reviennent dans l’estuaire du Saint-Laurent, et plus particulièrement dans cette zone. Il est alors possible par le biais d’une sortie en bateau, de partir à la quête des baleines et autres mammifères marins 😉

Situation géographique

Baie Sainte Catherine, près de Tadoussac, au Québec

La petite ville côtière de Baie Sainte-Catherine

Tadoussac se situe au Québec, au bord du fleuve Saint-Laurent, et au nord de l’embouchure du fjord du Saguenay. Il faut noter qu’au sud de l’embouchure se trouve la ville de Baie Sainte-Catherine. Et il existe également des excursions pour l’observation des baleines au départ de cette ville ! Certes moins connu que Tadoussac, mais c’est exactement la même chose… Nous sommes d’ailleurs parti de là pour notre sortie dans l’estuaire.

Il convient donc de bien choisir son point de départ… Alors plutôt Tadoussac ou plutôt Baie Sainte Catherine ? En fait cela dépend ! Même si ces 2 villes semblent proches l’une de l’autre sur une carte, ce n’est pas tout à fait pareil.  En effet, ces 2 villes se situent de chaque côté de l’embouchure du Saguenay. Pour passer de Baie Sainte Catherine à Tadoussac, et vice-versa, il faut emprunter le “traversier”… C’est le terme utilisé par nos amis québécois pour définir un ferry. Celui-ci fait la navette (gratuitement précisons-le…) toutes les 20 minutes, et la traversée dure une dizaine de minutes. Donc Tadoussac-Baie Sainte Catherine prend environ 40 minutes. Ainsi, si vous logez sur Baie Sainte Catherine, ne vous embêtez-pas à aller sur Tadoussac 😉

Baleines et autres mammifères observables à Tadoussac

L'observation des baleines à Tadoussac

Un rorqual à bosse qui replonge dans l’eau après avoir repris son souffle : impressionnant !

Avant tout, pourquoi ce lieu est-il réputé pour l’observation des baleines ? C’est en fait dû à la conjonction de plusieurs facteurs favorables à la prolifération de nourriture particulièrement appréciée des mammifères marins. Et notamment le “krill“. Le krill est un petit crustacé qui ressemble à une crevette. C’est un mot d’origine norvégienne signifiant “nourriture à baleine”…

Ces facteurs favorables sont les différents courants qui circulent dans cette zone : celui provenant des grands lacs d’Amérique du Nord, celui provenant de l’estuaire du Saguenay, et celui de fond froid provenant du Labrador (Atlantique Nord). Ainsi le courant très froid du Labrador vient se mélanger aux 2 autres, provoquant la remise en suspension de particules organiques qui fertilisent les eaux, permettant le développement du plancton. Cela permet donc également le développement du krill, d’espèces de petits crustacés, et de poissons plus gros. D’où l’abondance de nourriture pour les baleines dans cette zone…

A titre d’information, les mammifères les plus imposants, comme le rorqual bleu, peuvent manger jusqu’à 4 à 5 tonnes de krill par jour.

Le phare Haud-fond Prince à Tadoussac

Le phare Haut-fond Prince, au large de Tadoussac, dans l’estuaire du Saint-Laurent

Parmi les espèces de mammifères marins que l’on peut observer à Tadoussac, on peut citer différents types de baleines, de rorquals ou encore des bélugas. Le béluga ressemble à un gros dauphin blanc. En principe il est facile d’en apercevoir durant l’été, mais nous n’en avons pas vu… En revanche nous avons pu observer plusieurs rorquals à bosse (ou baleines à bosse), très impressionnants, notamment lorsqu’ils se jettent hors de l’eau ! Le rorqual à bosse mesure environ 14 mètres, et pèse environ 25 tonnes à l’âge adulte.

Tous ces éléments font que le fleuve Saint-Laurent est réputé pour être le meilleur site d’observation des baleines au monde 😉

La sortie dans le Saint-Laurent

L’observation des baleines à Tadoussac peut éventuellement se faire depuis la côte pour les plus chanceux. Mais elle passe surtout par une sortie en bateau dans le fleuve Saint-Laurent… Pour cela les compagnies proposent 2 types d’embarcation : soit à bord d’un gros bateau, soit sur un zodiac.

La sortie en bateau coûtera en fonction des compagnies environ 70 dollars par adulte. Et la sortie en zodiac, entre 5 et 10 dollars de plus.

La sortie en zodiac pour l'excursion des baleines à Tadoussac

La sortie en zodiac dans le Saint-Laurent

Je conseille la sortie en zodiac pour plusieurs raisons :

  • le zodiac se déplace plus vite et plus facilement que le bateau : c’est un énorme atout dans la quête des baleines !
  • on peut s’approcher plus près des baleines. Attention tout de même aux mesures de précaution :  les conducteurs ont pour consigne de ne pas s’approcher trop près, et ne pas se déplacer trop vite, afin d’éviter tout risque de collision !
  • il apporte un côté plus sympa à la sortie. Attention néanmoins : on ressent davantage les secousses que dans un gros bateau !

Le zodiac est un peu plus cher que le bateau, mais le surcoût reste négligeable. Je recommande donc vivement d’opter pour la sortie en zodiac, sauf si vous avez peur de la vitesse et des secousses. Il faut quand même avouer que ça secoue un peu parfois 🙂

A noter que les sorties en zodiac peuvent apporter également de petites sueurs froides : durant l’été 2016, un rorqual commun est passé juste en dessous d’un zodiac à Tadoussac.

Et pour ceux qui sont allergiques aux sorties en bateau, il reste également la possibilité de tenter d’observer à l’aide de bonnes jumelles depuis la côte. On peut notamment tenter l’observation depuis Baie Sainte Catherine, ou encore depuis le bout du sentier de la Pointe de l’Islet à Tadoussac, près de la marina.

Comment se déroule l’observation des baleines à Tadoussac ?

J’en viens au cœur du sujet… Bien évidemment il n’y a pas de balises dans l’estuaire indiquant où l’on va trouver les baleines… Il faut aller les chercher !

J’ai trouvé que la quête des baleines à Tadoussac ressemblait à un safari en Afrique. On avance dans les zones où des baleines ont été observées récemment, les pilotes communiquent entre eux pour s’indiquer les tuyaux, et surtout on guette…

L'observation des baleines à Tadoussac

Un rorqual à bosse qui replonge dans l’eau, juste à côté du bateau…

On repère les baleines notamment en détectant leur présence sous l’eau. En effet lorsque la baleine va refaire surface (soit de manière superficielle, soit mieux encore en sortant de l’eau…) elle expire l’air présent dans ses poumons. Cet air expiré forme un souffle repérable au dessus de l’horizon, car il se matérialise par une expulsion d’eau. Et ce nuage peut atteindre plusieurs mètres de haut. Certains spécialistes sont même capables de deviner le type de baleine en fonction de la forme du nuage !

En revanche les baleines ne refont surface que peu de temps par rapport au temps qu’elles viennent de passer sous l’eau. En effet, elles passent plusieurs minutes sous l’eau entre chaque remontée (pour les baleines à bosse, c’est de l’ordre de 8 minutes). De plus, une baleine que l’on vient d’observer à un endroit, puis qui replonge, ne refera pas forcément surface au même endroit plusieurs minutes plus tard, car bien sûr elles se déplacent également sous l’eau 😉

Comme pour un safari, le facteur chance joue donc un rôle important. Néanmoins, compte-tenu de la durée de la sortie en bateau, et du nombre de mammifères marins présents durant la saison estivale, on a toutes les chances de pouvoir observer des baleines à Tadoussac, de plus ou moins près…

L’extra dans le fjord du Saguenay…

Les phoques sur les berges du fjord de Saguenay

Les phoques sur les berges du fjord de Saguenay

Lors de la sortie dans le Saint-Laurent, certaines compagnies proposent également de se rendre dans le fjord du Saguenay, histoire de prolonger la sortie. Néanmoins cela vaut selon moi le détour pour 2 raisons.
D’une part, les paysages dans le fjord sont magnifiques. Cela change de la sortie dans le Saint-Laurent où l’on aperçoit juste les côtes et l’horizon. Et d’autre part, on peut observer des phoques le long des berges… Durant la même sortie on côtoie ainsi les baleines et les phoques 😉

Les phoques sont présents dans ce fjord car ils y sont à l’abri des prédateurs. De plus les berges du Saguenay sont rocheuses, leur permettant ainsi de venir s’y reposer et s’y reproduire. On appelle ces berges des “échoueries”, et elles sont importantes pour les phoques car ils ont besoin de sortir régulièrement de l’eau pour revenir sur un milieu terrestre.

Mes 3 conseils

1. En fonction de votre itinéraire, et de là où vous logez, prendre comme point de départ de l’excursion des baleines à Tadoussac ou à Baie Sainte-Catherine

2. Privilégier si vous le pouvez la sortie en zodiac plutôt que celle en bateau. Vous aurez plus de chance d’approcher les baleines 😉

3. Prendre une bonne paire de jumelles, et pour les photographes un objectif permettant de zoomer un peu. Je conseille au moins un 135 mm.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Inoubliable, c’est le mot… et magique aussi 😉

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire